Le360 Actualités Maroc

ع
cover - politologue - Jaouad Nouhi - alliances

Jaouad Nouhi, politologue, évoque les prochaines étapes pour la constitution du gouvernement.

© Copyright : Mohammed Boukouyane / Le360

Vidéo. Élections 2021: un politologue analyse les résultats et évoque les possibles alliances du RNI

Par Chakir Alaoui et Mohammed Boukouyane le 10/09/2021 à 21h30

En raflant 102 sièges, lors des élections législatives du 8 septembre, le RNI a obtenu un record estimé à un total de quelque 3 millions de voix. Score "qu'aucun parti politique n'a atteint jusqu'à présent" au Maroc, estime le politologue Jaouad Nouhi.

aA

"Le RNI a gagné haut la main les élections (législatives, communales et régionales) et le PJD, parti islamiste, a perdu par les urnes", a affirmé ce professeur de droit à l'Université Mohammed V de Rabat dans une déclaration pour Le360.

 

Après la proclamation des résultats officiels, selon ce dernier, le parti de la Colombe se prépare maintenant à la prochaine étape voulue par l'article 47 de la Constitution qui stipule que "le Roi nomme le Chef du gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des représentants, et au vu de leurs résultats".

 

Aziz Akhannouch: "Nous allons engager, dès aujourd’hui, les consultations pour la formation d’une majorité cohérente"

 

"Après cette nomination, les consultations du RNI démarreront en vue de la formation des alliances pour la constitution de la majorité", a expliqué Jaouad Nouhi, avant d'avancer deux possibilités d'alliances conduites par le RNI: "l'une avec la participation du PAM d'Abdellatif Ouahbi (2e aux élections avec 86 sièges), de l'Istiqlal (3e, 81 sièges) et l'USFP (4e, 35 sièges) et l’autre, une combinaison sans le PAM ou sans l'Istiqlal".

 

Selon ce politologue, la composition du futur gouvernement pourrait se faire sans trop tarder. "Le pays pourrait se doter d'un futur gouvernement avant l'ouverture du nouveau Parlement", a estimé le politologue.