Vidéo. Émouvantes funérailles à Rabat pour feu Mohamed El Ouafa, décédé ce dimanche | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: حشود كبيرة تحضر مراسم دفن محمد الوافا
© Copyright : Le360

Vidéo. Émouvantes funérailles à Rabat pour feu Mohamed El Ouafa, décédé ce dimanche

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 27/12/2020 à 17h02 (mise à jour le 27/12/2020 à 20h15)

L'assistance était nombreuse, ce 27 décembre à Rabat, à s'être rendue aux funérailles de Mohamed El Ouafa, ancien dirigeant de l'Istiqlal et ex-ministre, décédé en ce même dimanche au matin, des suites du Covid-19. Ce serviteur de l'Etat, unanimement salué, avait 72 ans.

aA

Un émouvant hommage de membres de sa famille, de ses amis istiqlaliens, actuels ou anciens, ainsi que de ses connaissances politiques, a été rendu au défunt, mis en terre ce dimanche 27 décembre 2020, au cimetière de Hay Riad. 

 

Parmi les personnalités présentes à ces funérailles, Le360 a pu noter celles du précédent chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ancien numéro Un du Parti de la Justice et du développement (PJD, à la tête de la coalition gouvernementale), du secrétaire général de l'Istiqlal, Nizar Baraka, ou encore de Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM, opposition). 

 

La dépouille de Mohamed El Ouafa a été transportée à bord d'une ambulance, directement de l'hôpital Zayed Ben Sultan -où le défunt est décédé quinze jours après son hospitalisation- au cimetière de Hay Riad où il a été enterré. 

Décès de l’ancien ministre Mohamed El Ouafa, des suites du Covid-19 

 

Aussi bien Nizar Baraka, qui fait par ailleurs partie de sa vaste famille, que Abdelilah Benkirane, Abdellatif Ouahbi, ou son ami Mohamed Ziddouh, ou encore son gendre, Abdelouahed El Fassi, ont salué d'une manière unanime "les grandes qualités au travail" et "la force de caractère du défunt".

 

Mohamed El Ouafa "a déployé, durant des années, d'importants et inlassables efforts au service de son pays et de la monarchie en sa qualité de député, et, à plusieurs reprises, de maire de Marrakech, d'ambassadeur du Maroc en Inde et au Brésil, ainsi que de ministre", a-t-on unanimement estimé.