Le360 Actualités Maroc

ع
cover - Mohammed Sadiki - ministre de l'Agriculture

Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture, s'est voulu rassurant et a déclaré, à la Chambre des conseillers, que le début de la saison agricole était équivalent à celui de l'an dernier.

© Copyright : Brahim Mousaaid / Le360

Vidéo. Le gouvernement est mobilisé pour la réussite de la saison agricole, selon Mohammed Sadiki

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid le 26/10/2021 à 20h03

La première sortie de Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture, a été réservée ce mardi 26 octobre 2021 à la Chambre des conseillers où il a assuré que l'Exécutif a pris ses dispositions pour assurer une réussite de la saison agricole.

aA

Dans un entretien pour Le360, en marge de la première séance des questions orales de la seconde chambre, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts a déclaré qu'en "général le début de cette saison agricole ressemble à celui de l'année dernière avec un retard des pluies et une baisse des ressources hydrauliques".

 

Mohammed Sadiki a en outre souligné que "le gouvernement a mobilisé une grande quantité de semences notamment 1,5 million de quintaux pour les semences d’automne, ainsi qu'une important quantité d'engrais évaluée à  500.000 quintaux".

 

A propos de l'assurance agricole, celle-ci va couvrir une superficie supplémentaire de "200.000 hectares qui seront protégés" contre les risques de catastrophes naturelles dont la sécheresse, a-t-il indiqué. "Autre aspect important, a ajouté le ministre a trait à l'élargissement de l'immatriculation foncière au profit de petits agriculteurs".

Chambre des conseillers: rentrée agricole et rareté des pluies, premier thème des questions orales du mardi 26 octobre

 

De son côté, le conseiller parlementaire istiqlalien, Mohamed Zidouh. A déclaré que "le "retard des pluies a créé une inquiétude chez les agriculteurs en particulier les petits paysans".

 

Le parlementaire a de plus affirmé qu’il fallait "éviter que ce secteur se fragilise afin de contrecarrer la menace de l'exode rural et d'autres problèmes". Il a indiqué, à ce sujet, que les différents groupes de la Chambre vont interpeller le gouvernement sur les mesures à mettre en place pour protéger les paysans et ce secteur sensible pour l'économie nationale".