Vidéo. Le PAM torpille le bilan du gouvernement sur tous les plans, et appelle à un arbitrage face à Habib El Malki | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo - Covid-19 : le PAM torpille le bilan du gouvernement sur tous les plans, appelle à un arbitrage face à El Malk
© Copyright : Le360

Vidéo. Le PAM torpille le bilan du gouvernement sur tous les plans, et appelle à un arbitrage face à Habib El Malki

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 01/09/2020 à 15h52

Le Parti authenticité et modernité (PAM, opposition) s'est déchaîné contre la politique du gouvernement de Saâd Eddine El Othmani dans divers domaine, qualifiant "d'échec" le bilan de l'Exécutif face à la pandémie, la relance de l'économie et l'enseignement.

aA

Le secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi, a fustigé, dans un entretien avec Le360, les dysfonctionnements qui ont entaché, selon lui, le processus de nomination par Habib El Malki et Hakim Benchamach des six membres -trois pour la Chambre des représentants et trois autres pour la Chambre des conseillers- qui devront siéger au sein de l'Autorité nationale de régularité de l'électricité (ANRE).

 

Composé d'un total de 12 membres, la constitution accorde également au chef du gouvernement de nommer trois autres membres.

Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du PAM, a précisé que lors de la dernière réunion du bureau politique, tenue en fin de semaine dernière, ses membres ont examiné ces différentes questions d'actualité qui préoccupent l'opinion publique.

 

Il ressort de cette réunion que le bilan du gouvernement en matière de lutte contre la pandémie "n'est pas brillant".

Des dirigeants du PAM refusent toute normalisation politique avec le PJD

 

"Le gouvernement agit comme des îlots dans la mer, chacune de ces parties se comporte à sa façon avec un son de cloche différent", a asséné Abdellatif Ouahbi.

 

Quant à la rentrée scolaire, il a regretté que le ministère de l'Education en fasse endosser "la responsabilité aux parents",

 

Selon lui, la relance économique est "problématique".

 

Quant à la question des nominations par El Malki des trois membres de l'USFP devant siéger à l'ANRE, Abdellatif Ouahbi a qualifié de "mascarade et de scandaleuse" l'attitude du président de la Chambre des représentants.

 

"Nous allons continuer à nous battre jusqu'à l'assainissement de cette situation liée aux nominations. Nous irons jusqu'au point de réclamer un arbitre royal".

 

Il faut noter que Habib El Malki a communiqué la date du 7 septembre pour une réunion du bureau de la Chambre des représentants, celui-ci étant composé de représentants de tous les partis politiques siégeant dans le Parlement.