Le360 Actualités Maroc

ع
cover البرنامج الانتخابي لحزب العدالة والتنمية تحت شعار مواصلة الاصلاحات المهمة
© Copyright : Mohammed Boukouyane / Le360

Vidéo. Le PJD dévoile son programme pour les élections de septembre

Par Chakir Alaoui et Mohammed Boukouyane le 27/07/2021 à 10h34

Le Parti justice et développement (PJD), au gouvernement depuis 2011, a présenté hier soir, lundi 26 juillet 2021 à Rabat son programme électoral, sous le thème générique de "la poursuite des réformes importantes", à travers 400 mesures dont 65 exposées lors d'une conférence de presse. Mais le parti est resté silencieux sur plusieurs questions...

aA

Dans son allocution, le secrétaire général du PJD, Saâd Eddine El Othmani a indiqué que l'ambitieux programme du parti à référentiel islamiste a pour principal pilier "le bilan positif réalisé lors des onze ans de sa participation au gouvernement".

 

Ce programme électoral a pour thèmes principaux: "la crédibilité, la démocratie et le développement économique global et inclusif", a-t-il affirmé.

 

Le leader du PJD, par ailleurs chef du gouvernement sortant, n'a toutefois par clarifié la position de son parti sur plusieurs questions en suspens. Le programme n'a pas pu ainsi fournir un taux cible de croissance économique que le PJD pourrait réaliser, au cours des cinq prochaines années, s'il est confirmé à la tête de l'Exécutif.

 

Deuxièmement, Saâd Eddine El Othmani -qui a confié à Aziz Rebbah, membre du secrétariat général du parti, la tâche de répondre aux questions des journalistes- n'a pas voulu confirmer s'il se portait candidat aux élections législatives du 8 septembre. Il a aussi évité de répondre précisément au sujet des alliances partisanes que pourrait sceller son parti en cas de victoire aux prochaines législatives.

L'œil de Gueddar. PJD-PAM: ennemis d'hier, alliés de demain

 

Enfin, le PJD n'a pas non plus voulu préciser ce que signifiait la question des "contraintes" dont ont fait référence à plusieurs reprises les membres du  PJD, lors de cette présentation.

 

Dans son allocution, le numéro Un du PJD a en outre critiqué ce qu'il a appelé "les entraves" dont fait face le PJD, citant notamment le code électoral et le nouveau quotient électoral.

 

"Le programme électoral, selon El Othmani, prévoit de consolider de nombreux chantiers en cours tels que les lois cadre relatives à l'éducation, à la fiscalité, à la couverture sociale et aux entreprises publiques".

 

Selon El Othmani, le programme repose sur les piliers relatifs "au rayonnement du Maroc, à l'amélioration du climat démocratique, à la consolidation de la dignité du citoyen, à la mise en place de nouvelles générations de réformes ainsi qu'au développement d'autres sources de financement et au renforcement de la compétitivité économique".