Vidéo. Nabil Benabdallah appelle le gouvernement à préparer un climat propice pour les élections de 2021 | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo - بن عبد الله يطلب من الحكومة خلق أجواء لانتخابات 2021
© Copyright : Le360

Vidéo. Nabil Benabdallah appelle le gouvernement à préparer un climat propice pour les élections de 2021

Par Mohamed Chakir Alaoui et Khalil Essalak le 15/02/2021 à 18h06

Les projets de lois organiques relatives aux élections, adoptées jeudi à Fès en Conseil des ministres, ont été accueillis avec satisfaction par le Parti du progrès du socialisme (PPS, opposition). Son secrétaire général a appelé le gouvernement à instaurer "un climat propice" en vue de leur mise en œuvre.

aA

Par "climat propice", le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah, entend mettre en place une atmosphère où règne "l'entente, la démocratie, le consensus et l'ouverture sur la société". Lors d'un entretien avec Le360, le chef du parti du Livre a d'abord évoqué la probabilité de la tenue d'une session extraordinaire du Parlement en vue d'examiner et adopter les quatre projets de lois organiques relatives aux élections, ainsi qu'un projet de loi-cadre sur la couverture sociale.

 

Pour Nabil Benabdallah, "Il n'y a pas de démocratie sans démocrates". Et d'ajouter que "les textes adoptés jeudi dernier montrent le degré de consensus auquel sont parvenus l'Exécutif et les partis politiques".

Parlement: une session extraordinaire dédiée aux lois électorales?

 

"Il faut maintenant accompagner le débat précédant les élections par le retour de la confiance chez les citoyens et la fin de la désaffection des jeunes". Il a cité, par exemple, la consolidation de la démocratie et la libération des détenus suite aux événements du Rif et de Jérada.

 

Le chef du PPS a par ailleurs souligné que d'autres projets de lois électorales à caractère "normal" seront dévoilés  prochainement. "Ces textes, d'après lui, seront également soumis au Parlement et ont trait notamment à la question du quotient, au seuil électoral, à la liste des jeunes et à la fin du cumul des mandats électifs".