Le360 Actualités Maroc

ع
Nasser Bourita - Visioconférence - pour lutter contre l’extrémisme il faut le prévenir”

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, s'exprime lors d'une visioconférence sur les moyens à même de lutter contre le terrorisme, le 24 novembre 2021. 

© Copyright : Brahim Mousaaid / Le360 (capture image vidéo)

Vidéo. Nasser Bourita: "pour lutter contre l'extrémisme violent, il faut le prévenir"

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid le 25/11/2021 à 11h22

S'exprimant lors d'une conférence internationale dédiée à la lutte contre le terrorisme, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita a préconisé comme outils de prévention l'enracinement de la démocratie inclusive.

aA

"La participation démocratique inclusive représente aujourd'hui non seulement un outil de promotion et de perfectionnement de la démocratie, mais également un moyen de lutte et de prévention contre l'extrémisme violent", a déclaré le ministre en ouverture de cette conférence mondiale tenue en visioconférence. Selon Nasser Bourita, "il ne suffit pas de lutter contre l'extrémisme violent, mais il faut le prévenir".

 

Cette rencontre a connu la participation de la présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach, et du Secrétaire général de la Communauté des Démocraties, Thomas E. Garrett. La conférence a vu la participation également du ministre roumain des Affaires étrangères, Bogdan Aurescu, et du Secrétaire général de la Rabita Mohammedia des Oulémas, Ahmed Abbadi.

Lutte contre le terrorisme en Afrique: le Maroc et l’ONU instaurent un programme de formation, installé dans le Royaume

 

Devant les conférenciers, Nasser Bourita a présenté le modèle marocain de prévention et de lutte contre l'extrémisme violent. Selon le ministre, la prévention nécessite l'application d'une série d'outils, allant notamment de "l'autonomisation des jeunes à la promotion de l'éducation, en passant par l'intégration des femmes dans les initiatives de lutte contre l'extrémisme violent et la mise à contribution des médias et des réseaux sociaux".