Vidéo. Projet de loi-cadre sur la couverture sociale: la Chambre des conseillers entre dans le vif du sujet | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover : بداية النقاش البرلماني حول قانون التغطية الاجتماعية
© Copyright : Le360

Vidéo. Projet de loi-cadre sur la couverture sociale: la Chambre des conseillers entre dans le vif du sujet

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 23/02/2021 à 21h15

Le président de la commission des Finances à de la Chambre des conseillers, Rahhal Mekkaoui, dans un entretien pour Le360, a expliqué les grands axes du projet de loi-cadre portant sur la couverture sociale, tel que l'a ordonné le roi Mohammed VI. Les détails.

aA

"Nous avons commencé le débat au sujet de ce projet de loi qui est très important pour la société marocaine", a affirmé l'Istiqlalien Rahhal Mekkaoui, avant de détailler les grands axes de ce grand chantier. "Annuellement, ce projet coûtera quelque 51 milliards de dirhams afin d'étendre toute la couverture sociale à la population marocaine dans les secteurs de la santé, des allocutions familiales, de la retraite et de la perte de l'emploi", a-t-il dit.

 

Pour Rahhal Mekkaoui, le financement est assuré par les cotisations des adhérents (28 milliards de dirhams) et par l'Etat (23 milliards de dirhams). La première partie du chantier passera, entre 2021 et 2023, par l'instauration et la généralisation obligatoire de la couverture médicale à tous les Marocains.

 

Généralisation de la couverture sociale: Benchaaboun dévoile le calendrier de la réforme

 

"Outre ceux qui bénéficient déjà de la couverture médicale avec la CNOPS, l'AMO et le RAMED, toutes les catégories des professions libérales dans le formel et l'informel sont intéressées par cette première tranche de la couverture sociale", selon le président de la commission qui a entamé lundi l'examen de ce projet de loi-cadre.

 

Il a enfin annoncé la création prochaine d'un organisme national auquel revient la mission de gérer cette couverture sociale avec "rigueur et transparence". Il faut par ailleurs noter que l'examen et l'adoption de tout projet de loi ou proposition de loi à caractère social sont du ressort, en première lecture, de la Chambre des conseillers.