Violente bagarre entre les séparatistes Salem Tamek et Abdelaziz Biayi à l’aéroport d'Alger | www.le360.ma

ع
TAMEK

Ali Salem Tamek (en treillis militaire) a roué de coups son compagnon du Codapso Abdelaziz Biyai à l'aéroport Houari Boumediène.

© Copyright : DR

Violente bagarre entre les séparatistes Salem Tamek et Abdelaziz Biayi à l’aéroport d'Alger

Par Ziad Alami le 10/12/2015 à 13h17 (mise à jour le 10/12/2015 à 13h34)

A peine arrivés lundi 6 décembre à l’aéroport Houari Boumediene, à Alger, pour se rendre à Tindouf et assister aux travaux du 14ème congrès du Polisario, deux membres dirigeants au CODESSA et au CODAPSO, respectivement Ali Salem Tamek et Abdelaziz Biayi, se sont bagarrés jusqu’au sang. Révélations.

aA

L’aéroport Houari Boumédiène a été le théâtre d’une scène digne des bagarres de chiffonniers. A peine descendus d’un vol Casablanca-Alger, deux membres dirigeants d’ONG présumées de défense des Droits de l’Homme basées à Laâyoune, en l’occurrence Ali Salem Tamek (Collectif des Droits humains au Sahara occidental, Codesa d’Aminatou Haïdar) et Abdelaziz Byiayi (Comité de défense du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, Codapso), se sont battus jusqu’au sang, sous le regard ahuri de leurs compagnons de route, cinquante séparatistes de l’intérieur invités au 14ème congrès du Polisario (15 décembre), et du personnel médusé de l’aéroport Houari Boumédiène.


Selon les sources du Le360, Ali Salem Tamek aurait roué de coups son compagnon du Codapso Abdelaziz Biayi suscitant moult interrogations sur l’objet de cette bagarre, mais aussi et surtout l’étonnement que deux activistes supposés «défendre les Droits de l’Homme» puissent régler leurs comptes en public et de la manière la plus brutale!

 

Toujours d’après nos sources, cette bagarre aurait éclaté sur fond de «légitimité» et de représentativité des deux ONG au 14ème congrès du Polisario qui risque d’être très chaud. A y regarder de près, cette bagarre aurait des relents sonnants et trébuchants… Qui a dit que l’argent n’a pas d’odeur?