Le360 Actualités Maroc

ع
Belkhir El Farouk

Le général de corps d'armée Belkhir El Farouk (au centre), à Agadir, en 2018.

© Copyright : MAP

16 généraux et 32 colonels-majors mis à la retraite

Par Hassan Benadad le 27/09/2022 à 23h05 (mise à jour le 27/09/2022 à 23h49)

Kiosque360. Sur proposition de l’inspecteur général des FAR, Belkhir El Farouk, le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des FAR, a mis à la retraite 16 généraux et 32 colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie. Cet article est une revue de presse du quotidien Al Akhbar.

aA

L’inspection générale des FAR a publié, lundi dernier, une nouvelle liste de généraux que le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des FAR, a mis à la retraite.Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du mercredi 28 septembre, qu’il s’agit de 16 généraux de division et de corps d’armée ainsi que 32 colonels-majors et des dizaines d’officiers.

 

La liste comprend de hauts responsables des FAR, de la gendarmerie royale et des autres secteurs de l’armée. L’inspecteur général des FAR, le général de corps d’armée Belkhir El Farouk, devra annoncer la liste des nouvelles nominations dans les garnisons et les positions militaires dont les responsables sont partis à la retraite.


Selon certaines sources cinq généraux de division sont concernés par la mise à la retraite, dont Abderrazak Boussif, le directeur général de la direction de la protection civile. Un général qui n’a pas fait long feu, contrairement à son prédécesseur le général El Yacoubi, qui a passé plus d’une décennie à la tête de cet appareil.

 

Le quotidien Al Akhbar souligne que les quatre autres généraux de division des FAR mis à la retraite sont les généraux Hajjaji, Sahri, Mazdoudi et Othmani. La liste des partants comprend, en outre, 11 généraux de brigade appartenant aux FAR. Il s’agit des généraux Abrouk, Boulahyia, Ouraich, Jamil, Jazouli, Achour, Karouaz, Hikki, Hamounaicha, Kanouni et Mesnaoui. Il faut préciser qu’aucun général de la gendarmerie royale n’est parti à la retraite, même si des rumeurs ont évoqué le nom de l’inspecteur général Mustapha Hamdaoui, qui jouit d’une excellente réputation.

 

S’agissant des autres officiers supérieurs, la liste comprend 32 colonels-majors dont quatre appartiennent à la gendarmerie royale. Il s’agit des commandants régionaux de Marrakech, Guelmim et Errachidia, ainsi que du commandant de la zone Est. Les colonels-majors des FAR concernés par cette décision appartiennent aux divisions des blindés et d’infanterie, ainsi qu’aux secteurs de l’artillerie, la cavalerie, l’ingénierie et la santé.