Le360 Actualités Maroc

ع
Quad
© Copyright : DR

A bord de son quad, un «Oueld lefchouch», petit-fils d’un ex-général, sévit à Rabat

Par Hassan Benadad le 21/09/2020 à 21h12

Kiosque360. Un mineur, petit-fils d’un ex-général, a été poursuivi en état d’arrestation pour tentative d’homicide et non-assistance à personne en danger. L’accusé avait renversé volontairement un rival, lui causant de graves blessures lors d’un rodéo de quads dans le quartier Souissi de Rabat.

aA

Le parquet compétent près la Cour d’appel de Rabat a poursuivi un mineur, petit-fils d’un ex-général, pour tentative d’homicide et non-assistance à personne en danger. Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du mardi 22 septembre, que le mis en cause avait renversé volontairement un jeune homme de 17 ans avec un quad, lors d’un rodéo dans les rues du quartier Souissi. Cette agression a mobilisé les services de la police de Rabat, d’autant que tous les protagonistes, dont deux filles, sont des mineurs qui sillonnaient les rues sur leurs quads. 

 

L’agression a commencé avec une dispute entre deux jeunes qui a failli dégénérer quand le petit-fils du général a volontairement foncé avec son quad sur son rival, lui causant de graves blessures aux pieds. Face à la gravité de cet acte, la police a procédé à l’arrestation du mis en cause, poursuivi deux autres mineurs en état de liberté provisoire et disculpé les deux filles. Les faits remontent à vendredi dernier quand le père de la victime, muni d’un certificat médical, a porté plainte contre plusieurs individus.

 

Le quotidien Al Akhbar Al Maghribia rapporte que les services de Hammouchi ont rapidement réagi en diligentant une enquête sur cette affaire sous la supervision du parquet. Trois mineurs ont été mis sous contrôle judiciaire et ont été entendus par la police qui a dressé des procès-verbaux en présence de leurs parents ou tuteurs légaux. Ils furent déférés, dimanche dernier, devant le parquet qui a décidé de mettre en détention l’accusé principal (petit-fils du général) et de libérer les deux autres sous caution (10.000 dirhams). 

 

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il comparaîtra, dans deux semaines, devant le tribunal en compagnie de ses deux complices pour homicide volontaire et non-assistance à personne en danger. Il faut rappeler que les habitants des quartiers Souissi et Riad n’ont cessé de se plaindre auprès des autorités compétentes des nuisances sonores causées par ces quads conduits par des mineurs à des heures tardives de la nuit.