Achoura: une nuit apocalyptique à Salé et Kénitra | www.le360.ma

ع
Achoura2
© Copyright : DR-Le360

Achoura: une nuit apocalyptique à Salé et Kénitra

Par Khalil Ibrahimi le 10/09/2019 à 21h59

Kiosque360. Les villes de Salé et Kénitra ont vécu une soirée apocalyptique, ce lundi, à l’occasion de Achoura. Les biens publics et privés ont été endommagés, et des citoyens ont subi des agressions.

aA

19 individus dont 12 mineurs, appartenant à une faction de supporters d'un club sportif, ont été arrêtés samedi dernier, à Salé, pour leur implication présumée dans des actes de hooliganisme, de dégradation de biens publics et privés et de menace à la sécurité et à la quiétude des citoyens.

 

Les autorités de la ville ont procédé, dans la soirée de lundi, qui coïncidait avec Achoura, à l’interpellation de plusieurs personnes, dont des mineurs, qui ont profité de cette occasion pour faire régner la terreur dans les quartiers de Sidi Moussa, dans l’ancienne Médina, nous apprend le quotidien Al Akhbar dans sa livraison de ce mercredi 11 septembre. 

 

Selon les sources du média casablancais, 7 mineurs ont été arrêtés après avoir agressé des citoyens et des agents d’autorité qui essayaient d’éteindre un feu de pneus. 

 

La police a également procédé à l’arrestation des 7 membres d’un gang composé de 25 individus, tous cagoulés, qui agressaient les passants et les dépossédaient de leurs biens. 

 

Toujours selon Al Akhbar, c’est le quartier de Sidi Moussa qui a connu le plus d’actes de vandalisme. Des biens publics et privés, dont les nouveaux bus, ont été endommagés. 

 

Les suspects ont été soumis à une enquête judiciaire menée par la brigade de la police judiciaire de Salé sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire.

 

Le journal révèle que Kénitra a connu le même sort que Salé lors de cette soirée du 9 septembre, puisque plusieurs individus ont été interpellés. 

 

Al Akhbar rapporte que des quartiers tels que Laaribi, Saknia, et diour 10.000 ressemblaient à des champs de bataille puisque des dizaines de feux de pneus ont été allumés et des pétards dangereux explosaient de partout. 

 

Heureusement, ajoute le journal, que les autorités avaient anticipé en déployant leurs forces des heures avant le début des hostilités, ou les dommages auraient été plus graves.