Affaire de la célèbre actrice accusée d'adultère: et si la vérité était ailleurs? | www.le360.ma

ع
Adultère
© Copyright : DR

Affaire de la célèbre actrice accusée d'adultère: et si la vérité était ailleurs?

Par Fayza Senhaji le 09/07/2019 à 20h03

Kiosque360. L'affaire de l'actrice marocaine accusée d'adultère, après avoir été surprise dans un appartement avec un producteur, n'a pas encore livré tous ses secrets.

aA

L’affaire de mœurs qui défraie la chronique depuis le début de cette semaine et implique une célèbre actrice marocaine, n’a décidément pas encore révélé tous ses secrets. Alors qu’elle est accusée d’adultère après avoir été interpellée dans un appartement avec un producteur, il semblerait que les enquêteurs peinent toujours à prouver l’acte sexuel entre les deux personnes, rapporte Assabah dans son numéro du mercredi 10 juillet. La publication écrit, en effet, que les deux personnes ont été remises en liberté dans la soirée de lundi dernier, après avoir passé une douzaine d’heures au poste de police. Cette libération s’explique, selon la même source, par le fait que le parquet a décidé de ne pas ordonner leur incarcération, en attendant leur présentation à la justice. Cette position pourrait s’expliquer par le fait que les enquêteurs se penchent toujours sur la collecte des preuves actant la relation sexuelle entre les deux personnes.


La publication donne, par ailleurs, les détails de cette matinée de lundi où l’actrice et son présumé amant ont été interpellés. Après des soupçons d’adultère exprimés par son mari, les services de la police se sont rendus, dans la nuit de dimanche à lundi, près de l’appartement sis dans le quartier Gauthier, à Casablanca, appartement qui était régulièrement loué par les deux personnes. D’ailleurs, ce même appartement aurait été utilisé précédemment pour le tournage de scènes d’un film actuellement en production. A 6h du matin, les policiers ont lancé leur opération, mais sans parvenir à pénétrer dans l’appartement. Les deux personnes auraient en effet refusé de se soumettre aux injonctions des services de police et sont restées enfermées à l'intèrieur. Ce n’est qu’après que des proches de l’actrice, ainsi que le propriétaire de l’appartement, se sont rendus sur place qu’ils ont pu les convaincre d’ouvrir aux policiers, après plus d’une heure de refus. Ce temps leur a-t-il permis de dissimuler les preuves de l’adultère? Rien n’est sûr pour l’heure. Ce qui l’est, en revanche, c’est qu’un témoignage recueilli par les enquêteurs confirme le fait que l’actrice et le producteur se rendaient régulièrement dans cet appartement. De même, une expertise serait actuellement en cours sur les téléphones des deux parties pour savoir si leurs échanges peuvent prouver l’acte dont ils sont accusés.


Comme le rappelle Assabah, les poursuites pour adultère doivent respecter des règles très strictes, dont la prise en flagrant délit par la police ou des aveux des personnes concernées. Ce qui rend difficile la tâche des enquêteurs qui, certes, ont découvert les deux individus esseulés dans un appartement sans motifs les disculpant de l’adultère, mais ne disposent pas non plus, pour l’instant, de preuves irréfutables qui le prouve.