Le360 Actualités Maroc

ع
Immigration clandestine
© Copyright : DR

Agadir: démantèlement d’un réseau criminel spécialisé dans l’immigration clandestine

Par Hassan Benadad le 27/02/2022 à 22h45 (mise à jour le 28/02/2022 à 05h46)

Kiosque360. La police judiciaire d’Agadir a réussi, avec l’aide de la DGST, à démanteler un réseau criminel spécialisé dans la traite des êtres humains et l’immigration clandestine. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Al Akhbar.

aA

Suite à des informations précises fournies par la DGST, les services de police d’Agadir ont démantelé, vendredi dernier, un réseau criminel s’activant dans la traite des êtres humains et l’immigration clandestine.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du lundi 28 février, que ce réseau est qualifié de dangereux au regard des moyens utilisés par l’organisation pour les opérations d’immigration, ainsi que de la dangerosité de deux de ses membres qui faisaient l’objet de plusieurs avis de recherche à l’échelle nationale.

 

Selon des sources proches de l’enquête, les services de la DGST ont fourni aux éléments de la police judiciaire les identités des quatre principaux accusés et les ont renseignés sur les lieux qu’il fréquentent dans les villes d’Agadir et d’Essaouira.

 

Les suspects hébergeaient les candidats à l’immigration clandestine, en provenance de plusieurs villes du Maroc, dans des appartements et hôtels de la ville, en attendant la date de la traversée. Ces opérations étaient supervisées par trois des principaux accusés, parmi lesquels se trouvait un individu qui était activement recherché par la police. Ce dernier a été arrêté en compagnie d’un quatrième accusé qui était chargé de conduire l’embarcation, ainsi qu’une dizaine de candidats à l’immigration illégale qui auraient déboursé entre 30.000 et 40.000 dirhams.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte que, suite à des informations fournies par la DGST, la brigade antigang d’Agadir a procédé à l’interpellation d’un individu suspecté d’être impliqué dans des opérations d’immigration illégale. La même source souligne que le mis en cause a été arrêté au niveau du douar Tagardit, situé sur la route de Marrakech. Une opération de ratissage a permis d’arrêter huit candidats à l’immigration clandestine. Le communiqué de la DGSN précise que le principal suspect faisait l’objet de trois avis de recherche lancés par les polices judiciaires d’Agadir et de Settat, ainsi que les services de la gendarmerie de Dakhla.

 

Le prévenu a été placé en garde de vue pour les besoins de l’enquête, sous la supervision du parquet général compétent. Selon certaines sources, d’autres investigations seraient orientées vers un notable de la région suspecté d’être derrière ce réseau qui a réussi à attirer des dizaines de jeunes candidats à l’immigration clandestine, moyennant d’importantes sommes d’argent.