Agadir: des élèves des classes prépas dénoncent la présence de bestioles dans leurs repas | www.le360.ma

ع
classes préparatoires
© Copyright : DR

Agadir: des élèves des classes prépas dénoncent la présence de bestioles dans leurs repas

Par Zineb El Ouilani le 11/02/2016 à 23h15 (mise à jour le 12/02/2016 à 00h00)

Kiosque360. Les élèves des classes préparatoires du lycée Mohamed Réda Slaoui, à Agadir, ont entamé une grève pour dénoncer la mauvaise qualité des repas et le délabrement des infrastructures de cet établissement scolaire.

aA

Les élèves des classes préparatoires du lycée Mohamed Réda Slaoui, à Agadir, ont entamé une grève ouverte pour protester contre la présence de «bestioles» dans les repas servis au réfectoire de l’internat, rapporte Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce vendredi 12 février.

 

Les grévistes, souligne le quotidien, dénoncent, à travers ce mouvement, la présence de «bestioles», par deux fois, dans leurs repas. Ils protestent ainsi contre l’irresponsabilité du traiteur qui prépare les repas en externe et contre l’absence de contrôle de ces aliments par les responsables de l’internat, estimant qu’il s’agit-là d’une négligence au mépris de la santé et du futur des étudiants qui demandent donc l’ouverture d’une enquête.

 

Une source estudiantine a déclaré à Akhbar Al Yaoum que le mot d’ordre de la grève avait été donné au vu de l'indifférence affichée par l’administration quant aux problèmes que vivent les internes. A propos de leur cahier revendicatif, la source du quotidien a indiqué que les grévistes réclamaient des repas propres, l’ouverture des nouveaux dortoirs qui devaient être mis à leur disposition depuis l’année dernière et l’entretien des infrastructures de l’établissement.

 

Le directeur du lycée a exprimé, de son côté, son incompréhension face à cette grève, estimant que l’administration et les élèves avaient trouvé un terrain d’entente. Pour ce qui est de la bestiole trouvée dans les repas des élèves, il a déclaré qu’il s’agissait d’un «ver» utilisé comme appât pour le poisson. Une explication loin de convaincre des élèves considérés comme étant la crème des bacheliers!