Le360 Actualités Maroc

ع
arrestation police menottes

Arrestation menée par la Sûreté nationale.

© Copyright : DR

Agadir: une tentative d'enlèvement d'une fille âgée de 11 ans échoue grâce à l'intervention des habitants

Par Mohamed Younsi le 28/02/2022 à 21h16

Kiosque360. A Agadir, deux vendeurs de vêtements et autres articles usagés ont tenté d’enlever une fillette âgée de 11 ans. La victime n’a trouvé son salut que dans l’intervention des habitants du quartier, rapporte le quotidien Assabah dont est tirée cette revue de presse.

aA

Le quartier Zaouiya, situé dans la zone d’Aourir à Agadir, a été, samedi dernier, le théâtre d’une tentative d’enlèvement d’une fillette à peine âgée de onze ans. Celle-ci était en train de jouer dans les rues du quartier, non loin de sa demeure. C’est alors que deux vendeurs de vêtements, d’articles et autres accessoires usagés, qui étaient à bord de leur véhicule, l’ont repérée.

 

Profitant de son innocence et sa naïveté, les deux marchands ont rapidement réussi à embarquer la fillette, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du mardi 1er mars. Une tante de l'enfant, horrifiée, avait suivi la scène de loin. Au moment où l’engin a démarré, elle s'est mise à crier au secours pour attirer l’attention des voisins et des habitants du quartier. En quelques minutes, font savoir les sources du quotidien, les deux vendeurs ont été encerclés, immobilisés et neutralisés par les habitants du quartier. C'est grâce à cette intervention que la tentative d'enlèvement a été avortée, affirment les mêmes sources.

 

Alertées, les autorités locales sont arrivées sur les lieux pour arrêter les deux énergumènes et les conduire au local de la brigade de gendarmerie royale d’Aourir.  Ainsi, une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet compétent pour élucider toutes les circonstances entourant cette affaire.

 

Il s’agit, indiquent les mêmes sources, de savoir si les deux mis en cause ont des antécédents, sont impliqués dans d’autres affaires ou ont des connexions avec d’autres personnes. Pour ce faire, ils ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée par les éléments de la brigade de gendarmerie d’Aourir. Après l’achèvement de l’enquête, ajoute enfin Assabah, les deux vendeurs seront déférés devant le procureur général du roi près la Cour d’appel d’Agadir.