Agression filmée d’une jeune femme à Tanger: arrestation de l’auteur de la vidéo | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Arrestation Menottes Criminalité Police

Un homme menotté est conduit au tribunal.

© Copyright : Ronny Hartmann / AFP

Agression filmée d’une jeune femme à Tanger: arrestation de l’auteur de la vidéo

Par Said Kadry le 14/09/2021 à 17h05 (mise à jour le 14/09/2021 à 17h34)

En début d'après-midi, ce mardi 14 septembre 2021, les services de sûreté du quartier Boukhalef à Tanger ont procédé à l'arrestation du mineur, auteur de la vidéo et complice dans l’agression physique filmée d’une jeune femme, marchant dans les rues de Tanger.

aA

D'après une source sécuritaire bien informée contactée par Le360, les informations relevées de l'enquête menée par les services de sûreté de la préfecture de Tanger, indiquent l'arrestation, à son domicile familial situé dans le quartier tangérois de Boukhalef, non loin du lieu où la vidéo a été tournée, de l’agresseur complice, agé de moins de 15 ans, ayant filmé l’agression physique d’une jeune femme.

 

Afin de connaître les tenants et les aboutissants de cette histoire, et dans l'attente des résultats de l'enquête menée sous la supervision du parquet de Tanger, l'auteur de la vidéo sera place sous surveillance, rajoutent ces mêmes sources.

Une loi contre le harcèlement... parce que c'était légal?

 

Selon les informations parvenues au site Le360, les éléments de police ont réussi à identifier le mineur complice dans cette affaire qui travaillait en compagnie d'un membre de sa famille dans un atelier de couture, rajoutant qu'ils poursuivent toujours les recherches et investigations pour arrêter l'agresseur en question.

 

D’ailleurs, les agents de police ont réagi avec célérité suite à la diffusion de photos et d'un passage de la vidéo, le lundi 13 septembre 2021, dans lesquels on y voit la jeune femme, marcher dans les rues de Tanger, portant une robe de couleur violette, se faire harceler par un jeune homme qui lui soulève sa tenue pour la toucher.

Quand Khawla Benamrane parle de harcèlement

 

Si aucune indication n’est donnée pour le moment sur l’agression, les internautes dénoncent et demandent l’arrestation des deux complices, car cette séquence relance largement le débat sur le harcèlement de rue et les conséquences graves subies par les victimes.

 

La loi 103-13 relative à la lutte contre la violence envers les femmes, mise en place pour protéger les femmes dans l’espace public, et contre tout acte de violence, prévoit une peine de prison allant jusqu’à 6 mois et une amende comprise entre 6.000 et 10.000 dhs.