Aid Al Adha: les services de sécurité en alerte maximale | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Coup de filets BCIJ-Tanger

Coup de filet mené par les éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ).

© Copyright : DR

Aid Al Adha: les services de sécurité en alerte maximale

Par Fayza Senhaji le 09/09/2016 à 21h30 (mise à jour le 09/09/2016 à 22h52)

Kiosque360. Pour s’assurer que la fête de l’Aïd se passe sans incidents, les services de sécurité ont enclenché l’état d’alerte maximale. Ils veulent ainsi empêcher que de potentiels terroristes profitent de l’occasion pour passer à l'acte.

aA

Le Maroc est en état d’alerte maximale, depuis vendredi 9 septembre, en marge de la fête de Aid Al-Adha. L’information nous vient du quotidien Al Ahdate Al Maghribia qui rapporte dans son édition du week-end des 10 et 11 septembre que les services de sécurité sont tous mobilisés en vue d’assurer un Aid tranquille au Maroc.

 

Le dispositif mis en place à cet effet implique quasiment tous les organes de sécurité, allant de la Direction générale de la sûreté nationale, la gendarmerie royale, jusqu’aux services de renseignement.

 

Le quotidien explique cette alerte maximale par le fait que l'Aid Al-Adha intervient cette année dans un contexte où le Maroc est engagé dans une guerre ouverte contre les extrémistes affiliés à Daech. Et de remarquer que les Marocains sympathisants de l’organisation terroriste ne s’en cachent même plus, ce qui a d’ailleurs permis d’arrêter dernièrement plusieurs d’entre eux.

 

Al Ahdath Al Maghribia ajoute que les citoyens devraient ressentir, à partir de ce week-end, cet état d’alerte, et particulièrement dans les lieux publics, d'autant plus que le dispositif en place prévoit la mobilisation à la fois des agents en tenue officielle et d’autres en tenue civile. Des barrages ainsi que des patrouilles à pied et en véhicules sont également au programme.

 

Par ailleurs, la circulaire transmise par la DGSN à ses services extérieurs a appelé les responsables d’unité à opérer dans la limite des territoires dont ils ont la charge. Ils ont également été appelés à exécuter des opérations régulières pour repérer et arrêter un maximum de personnes recherchées, que ce soit pour leur présumée implication dans des projets terroristes ou pour tout autre acte criminel puni par la loi.