Alcool, tabac et jeux de hasard: une manne de 11 milliards de dirhams | www.le360.ma

ع
Jeux de hasard
© Copyright : Dr

Alcool, tabac et jeux de hasard: une manne de 11 milliards de dirhams

Par Mouna Qacimi le 31/10/2017 à 21h33

Kiosque360. L’alcool, le tabac et les jeux de hasard devraient, dans le PLF 2018, engranger des recettes de plus 11 milliards de dirhams, soit l’équivalent de 92% du budget réservé au ministère de la Santé.

aA

Dans son Projet de Loi de Finances 2018, le gouvernement El Othamni ambitionne de réaliser d’importantes recettes sur la taxation de l’alcool, des jeux de hasard et du tabac, soit un montant total de plus de 11 milliards de dirhams de recettes au titre de l’année prochaine. C’est là l’équivalent de 92% du budget du ministère de la Santé. Pour rappel, le budget total alloué à ce département ministériel s’élève à plus de 16 milliards de dirhams, englobant aussi bien l’investissement que les coûts de fonctionnement, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce mercredi 1er novembre.

 

Pour plus de précisions, l’imposition de l’alcool et du vin devrait engranger, d’après le PLF 2018, un montant de 647 millions de dirhams. La taxation des différents types de bières contribuera au budget de l’État à hauteur de 796 millions de dirhams, pour atteindre un un total de 1,44 milliard de dirhams. Le tabac manufacturé devrait, pour sa part, renflouer les caisses avec un montant total de 552 millions de dirhams.

 

Pour les autres comptes du PLF, le gouvernement compte réaliser 190 millions de dirhams en taxant les jeux de hasard. Assabah rappelle, à ce titre, que le chiffre d’affaires de la filière des jeux de hasard caracole à 45 milliards de dirhams.

 

Le journal précise qu’entre 2010 et 2015, les bénéfices des activités de la SOREC et de la MDJS sont ressortis à 31 milliards de dirhams. Les recettes de l’État réalisées sur la TIC (taxe intérieure de consommation) du tabac et de l’alcool se sont, l'année dernière, chiffrées à 10 milliards de dirhams.

 

Assabah souligne encore que le PLF 2018 n’a prévu aucune augmentation pour l’imposition des boissons alcoolisées et du tabac.