Allocations familiales: le gouvernement a-t-il rompu ses promesses? | www.le360.ma

ع
Yatime

Mohamed Yatim, ministre de l'Emploi et de l'insertion professionnelle.

© Copyright : Dr

Allocations familiales: le gouvernement a-t-il rompu ses promesses?

Par Khalid Mesfioui le 01/07/2018 à 15h29

La hausse des allocations familiales dans les secteurs public et privé, décidée par le gouvernement de Saâd-Eddine El Otmani, n’est pas entrée en vigueur. Mohamed Yatim explique pourquoi.

aA

Pour chaque enfant (six au maximum par famille), une augmentation de 100 dirhams avait été adoptée par le Conseil administratif de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). C'est ce que le ministre du Travail et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim, s’était réjoui d’annoncer. De même, la prime d’accouchement était-elle passée de 150 à 1.000 dirhams.

 

C’était l’une des décisions dont le gouvernement actuel se targuait. Cependant, ces décisions n’ont pas été appliquées. Ce qui n’est pas sans susciter un certain courroux. 

 

Vidéo. Dialogue social: le gouvernement décide d'augmenter les allocations familiales

 

Dans ce qui s’apparente à une mise au point, Mohamed Yatim, ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, affirme, dans une déclaration au site de son parti (pjd.ma): «Le gouvernement a reporté l’activation de cette hausse jusqu’en janvier 2019 au lieu de juillet 2018».

 

Le responsable gouvernemental, estampillé Parti de la justice et du développement (PJD) indique que «le gouvernement est déterminé à tenir ses promesses». 

 

Allocations familiales: qu’en est-il des salariés du privé?

 

Il ajoute, toutefois, que la hausse des allocations familiales pour le secteur privé exige la validation du Conseil d’administration de la CNSS devant se tenir incessamment. Autant dire qu'on n'est pas sorti de l'auberge.