Après Rabat, d'autres enseignants contaminés au Covid-19, à Marrakech et Taourirt | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Lycée Descartes - Rabat

Porte d'entrée principale du lycée Descartes, le lycée français de Rabat.

© Copyright : DR

Après Rabat, d'autres enseignants contaminés au Covid-19, à Marrakech et Taourirt

Par Leïla Driss le 15/09/2020 à 10h08

Après la fermeture du lycée Descartes pour une durée de 14 jours en raison de cas avérés de contamination parmi le corps professoral, d’autres écoles du Maroc sont aujourd'hui concernées, dans différentes régions du Maroc.

aA

A Rabat, comme l'a annoncé Le360 dans un précédent article, le lycée Descartes a dû fermer ses portes pour une durée de 14 jours suite à la détection de plusieurs cas dans le corps enseignant de l’établissement.

 

Toujours à Rabat, même scénario au sein du Groupe Scolaire Jacques Chirac, dont la direction, selon des médias locaux, a informé les parents de la détection d’un cas de Covid-19 parmi les enseignants.

 

L’établissement de la capitale a ainsi suspendu ses cours dans la journée du 14 septembre, le temps de désinfecter les lieux et de procéder à des tests de dépistage sur l’ensemble du personnel et des élèves de l'établissement. Ici aussi, c’est donc l’enseignement à distance que l’on impose désormais.

Covid-19: le Lycée Descartes de Rabat contraint de fermer ses portes

 

A Marrakech, même son de cloche, une semaine après la rentrée scolaire

Lundi, les parents d’élèves du Campus Elaraki ont reçu une note d’information de la direction les informant qu'«une enseignante de langue arabe au sein du Campus Elaraki Ennakhil, et son époux, accompagnant éducatif au collège au sein du Campus Elaraki Issil, ont été testés positifs au Covid-19».

 

Si les deux professeurs ont été placés en quarantaine pendant 14 jours, aucune mesure supplémentaire ne sera prise par la direction de l’école, qui assure d’ores et déjà respecter  l’ensemble des mesures sanitaires.  

 

L'Oriental n'est pas épargné

La région de Taourirt, dans l’Oriental, est également touchée, et ce lundi, c’est un communiqué émanant de la direction provinciale de l’éducation nationale de cette région, qui annonçait aussi la fermeture de deux écoles primaires -l’école Tarik Jerada dans la municipalité d’El Ayoun, à Sidi Mellouk, et le groupe scolaire d’Iderdar à Sidi Lahcen- après que deux professeurs se soient révélés positifs au test du Covid-19.

 

Le communiqué relayé par le site arabophone Al3omk précise ainsi que l’enseignement distanciel sera désormais appliqué dans ces deux établissements.