Arrestation du journaliste Slimane Raïssouni pour un viol présumé sur un jeune homosexuel | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Soulaiman Raïssouni

Soulaiman Raïssouni.

© Copyright : DR

Arrestation du journaliste Slimane Raïssouni pour un viol présumé sur un jeune homosexuel

Par Rahim Sefrioui le 22/05/2020 à 21h56 (mise à jour le 23/05/2020 à 07h33)

Le journaliste Slimane Raïssouni, rédacteur en chef du quotidien «Akhbar Alyoum», a été interpellé ce vendredi 22 mai à Casablanca pour viol d'un jeune homme. Les détails.

aA

Selon les sources de Le360, des éléments du Service préfectoral de la police judiciaire ont arrêté, ce vendredi en fin d’après-midi, à Casablanca, le journaliste Slimane Raïssouni sur instruction du parquet général.

 

Le journaliste et rédacteur en chef du quotidien Akhbar Alyoum a été arrêté suite à l'audition d'un jeune homosexuel qui l’accuse d’avoir abusé de lui en 2018.

 

Selon nos sources, le jeune homme, qui a un compte sur FB sous le pseudonyme de «Adam Muhammed» (compte sur lequel il a fini par tout déballer récemment) a été approché par la femme de Slimane Raïssouni dans l’objectif de préparer un film documentaire sur l’homosexualité au Maroc.

 

Les présumées agressions sexuelles auraient eu lieu dans la chambre à coucher de Slimane Raïssouni qui aurait profité de l’absence de sa femme, au moment des faits.

 

«Adam Muhammed» affirme avoir gardé le silence pendant ces deux années de peur de subir des représailles et eu égard à un sentiment de honte vis-à-vis de sa famille. Il y a quelques jours, il a multiplié les posts sur FB pour raconter ce qu’il avait enduré.

 

Prenant les devants, Slimane Raïssouni a réagi sur Facebook via plusieurs posts à teneur homophobe pour décrier ce qu’il présentait comme un complot ourdi contre sa personne, voire contre sa famille (il est l’oncle de Hajar Raïssouni, l’autre journaliste arrêtée pour avortement, puis graciée elle et son fiancé soudanais pour des raisons humanitaires).

 

Nos sources affirment que le parquet avait ordonné une enquête. «Adam Muhammed» a été convoqué jeudi dernier par la police judiciaire de Casablanca qui l’a auditionné et les premiers éléments auraient été jugés assez suffisants pour l’interpellation de Slimane Raïssouni.

 

Slimane Raïssouni était un parfait inconnu au bataillon des journalistes puisqu’il travaillait au service d’état civil dans une petite commune près de Larache.

 

Par un pur hasard, il a fait ses premiers pas dans le quotidien Al Massae avant de co-fonder le site «Alaoual». Juste après l’arrestation, en février 2018, de Taoufik Bouachrine, il a rejoint la rédaction d’Akhbar Alyoum en tant que rédacteur en chef. 

 

Il aura à répondre devant les enquêteurs des accusations très graves qui pèsent sur lui.