Assassinat du café La Crème: voici la date du procès en appel | www.le360.ma

ع
Café la crème

Le café La Crème, à Marrakech, avait été, le 2 novmebre 2017, le théâtre d'un assassinat cammandité, faisant un mort. Le tueur avait raté sa cible. 

© Copyright : DR

Assassinat du café La Crème: voici la date du procès en appel

Par Maya Zidoune le 07/11/2019 à 22h12

Kiosque360. La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a fixé le 14 novembre prochain comme date du début du procès en appel sur l’affaire «La Crème». Rappel des faits.

aA

Ils sont deux ressortissants des Pays-Bas et 17 autres accusés à être impliqués dans le tristement célèbre assassinat survenu aucafé La Crème. Nouveau rebondissement, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a fixé au 14 novembre prochain la date du début du procès en appel, informe le quotidien Al Akhbar dans son édition de vendredi 8 novembre.


La chambre criminelle près la même Cour avait en première instance condamné les deux principaux suspects, des ressortissants des Pays-Bas et âgés et nés respectivement en 1988 et 1993, à la peine capitale. Ceci pour le meurtre avec préméditation d’un jeune étudiant en médecine, Hamza Chaïb. Les 17 autres mis en cause ont été condamnés à des peines totalisant 161 ans. Trois d’entre eux ont écopé de 20 ans de prison ferme, les autres ont été condamnés à des peines allant de 1 à 10 ans de prison. Des peines de prison allant de 3 à 1 an, mais avec sursis, ont été prononcés contre quatre autres suspects.


Des dommages et intérêts avaient également été accordés dans le verdict. Il s’agit de 1.4 million de dirhams pour chacun des parents du médecin décédé et de 800.000 dirhams pour une autre victime, blessée, entre autres.


L’affaire, rappelons-le, remonte au 2 novembre 2017, quand deux ressortissants néerlandais, originaires de la République dominicaine et du Suriname, qui étaient à bord d’une moto de grosse cylindrée, avaient ouvert le feu en direction du café en question. Les investigations menées par la police judiciaire de Marrakech, en coordination avec les services de la DGST, avaient abouti à l’arrestation des deux ressortissants hollandais poursuivis pour leur implication dans l’exécution de ce meurtre avec préméditation et tentative de meurtre.