Le360 Actualités Maroc

ع
hammouchi

Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

© Copyright : DR

Au Nord, les hommes de Hammouchi repartent en guerre contre le Karkoubi

Par Amyne Asmlal le 23/06/2021 à 21h36

Kiosque360. La préfecture de police de Tétouan vient de lancer une campagne d’assainissement qui vise les dealers et les réseaux de trafic de drogue. Celle-ci est déployée dans les quartiers périphériques de Martil, Fnideq et M’diq.

aA

Au Nord, dans la région de Tétouan, c'est la guerre contre le trafic de psychotropes. Dans les districts de police de Fnideq, M’diq ou à la préfecture de police de la ville de Tétouan, le mot d’ordre est le même: un été dans la région sans Karkoubi. La mission n’est pas facile, mais les hommes de Hammouchi se mobilisent pour la réussir.

 

Depuis quelques jours, la DGSN multiplie, en effet, les rafles et intensifie les descentes, surtout dans les quartiers périphériques de ces villes, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition de ce jeudi 24 juin.

 

A mesure que cette campagne d’assainissement à l’échelle locale s’intensifie, les prises se multiplient, précise le quotidien. Quant aux petits dealers et aux membres des réseaux du trafic de psychotropes et autres stupéfiants, ils se sont retrouvés dos au mur. Certains d’entre eux ont même décidé d’aller voir ailleurs et de changer d’air pour quelque temps, espérant que cette campagne soit limitée dans le temps. D’autres sont carrément tombés entre les mains de la police.

 

Le cas le plus récent, indique le quotidien, concerne deux jeunes dealers, une jeune femme et son compagnon, qui ont été interpellés. Après avoir fouillé leur véhicule, les membres de la police sont tombés sur une grande quantité de psychotropes ainsi que sur une importante quantité d'autres drogues fortes. La drogue ainsi que la voiture ont été saisies et les deux dealers ont été mis sous mandat d’arrêt sur instruction du Parquet. Une troisième personne, suspectée d’être leur complice, est activement recherchée. Elle se serait rendue dans la ville occupée de Sebta où elle se cache actuellement.

 

Une enquête a été ouverte sous la supervision du procureur du Roi. La police judiciaire de Tétouan tentera d’identifier les fournisseurs des deux dealers et d’interpeller les éventuels autres membres du réseau. Il est clair que l’objectif de cette campagne, lancée au début de la période estivale, est non seulement de traquer les dealers, mais également de démanteler les réseaux de fournisseurs qui les alimentent en psychotropes et en d’autres types de drogue.

 

Les service de la police ont pu apprendre, en effet, qu’avec l'arrivée de la saison estivale et le retour des MRE pour leurs vacances d’été, plusieurs réseaux de trafic de drogue qui s’activaient dans d’autres régions du Maroc ont décidé de déplacer leur quartier général vers les villes du Nord.

 

Cette campagne qui cible le trafic de drogue, relève le quotidien, est particulièrement concentrée, comme précisé plus haut, sur les villes de Fnideq et M’diq, mais aussi à Martil, des villes très fréquentées pendant la période estivale. Elle est directement supervisée par la préfecture de la police de Tétouan. Il s’agit d’une campagne proactive qui vient en renfort aux mesures de sécurité déjà en place et qui sont, par ailleurs, renforcées pendant cette même période.