Benslimane: violée par son propre frère, elle se retrouve enceinte | www.le360.ma

ع
Viol dessin
© Copyright : Mohamed Elkho-Le360

Benslimane: violée par son propre frère, elle se retrouve enceinte

Par Abdelhafid Lagzouli le 02/08/2016 à 21h49 (mise à jour le 02/08/2016 à 21h57)

Kisoque360. Un jeune homme de Ben Slimane droguait sa soeur pour abuser d'elle Celle-ci a fini par tomber enceinte. Son frère lui a alors ordonné de prendre des comprimés contre les rhumatismes pour la faire avorter.

aA

Le juge d’instruction à la Cour d’appel de Casablanca vient de se saisir d’une affaire peu ordinaire. Un homme, âgé de 22 ans, journalier au marché central de Ben Slimane, est accusé de viol sur sa propre sœur. De plus, «sa victime, âgée de 17 ans seulement, a fini par tomber enceinte», rapporte Assabah dans son numéro de ce mercredi 3 août.

 

La jeune fille, que son frère droguait pour la violer, ne réalisait même pas ce qu'il lui faisait subir après avoir été plongée dans un état d'inconscience. Elle a cependant commencé, sans bien comprendre la situation, à se douter d'une grossesse lorsque des troubles physiologiques se sont manifestés.

 

Or, une nuit, alors que son frère abusait d'elle, elle s'est réveillée. «Choquée, elle l’a repoussé. Pour se justifier, le frère a réussi à la convaincre qu’il essayait seulement de voir si elle était encore vierge et ne profitait pas de ses longues absences au travail pour rencontrer des garçons», rapporte le journal.

 

En effet, le frère et sa sœur habitaient une chambre qu’ils avaient louée dans le quartier de Hay Mohammadi, à Casablanca. La victime passait ses journées cloîtrée entre les murs de la chambre à préparer le retour de son frère. Seulement, une fois rentré, ce dernier profitait de la confiance de sa sœur pour «lui servir une boisson contenant une drogue qui lui faisait perdre connaissance», poursuit Assabah.

 

C’est ainsi qu’il a fini par dépuceler sa victime. «Un matin, en se réveillant, la victime a retrouvé plusieurs taches de sang sur ses vêtements et sur son lit. Lorsqu’elle a essayé de confronter son frère, celui-ci a nié, comme à chaque fois, affirmant qu’il s’agissait simplement du sang des menstruations», indique le journal. Pour s’assurer que sa sœur n’irait pas parler à d'autres personnes, il l’a menacée de porter plainte contre elle en l’accusant d’entretenir des relations avec des hommes. Et loin de se repentir, il a continué à la violer, jusqu’au jour où elle est tombée enceinte.

 

Pour mettre fin à cette grossesse, le frère incestueux s’est procuré des médicaments pour patients atteints de rhumatismes, censés provoquer un avortement. «La victime en a pris huit comprimés, ce qui lui a causé une grave hémorragie et a nécessité son admission, dans un état critique, à l’Hôpital général provincial (HGP) Hassan II de Ben Slimane», indique le journal.

 

Et c’est le service de la maternité qui a rapporté ses soupçons aux autorités. La victime a été entendue, puis accompagnée au Centre hospitalier urbain Ibn Sina à Rabat pour complément d’enquête. L’agresseur, lui, a avoué avoir eu, une seule fois, une relation sexuelle avec sa sœur alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool et de la drogue.