Boycott du lait: les coopératives laitières protestent | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
producteurs de lait
© Copyright : DR

Boycott du lait: les coopératives laitières protestent

Par Mohamed Younsi le 01/06/2018 à 22h10

Kiosque 360. Les coopératives laitières impactées par la dernière décision de l’entreprise Centrale Danone de réduire de 30% sa collecte de lait auprès des éleveurs observeront un mouvement de protestation, mardi prochain, devant le Parlement. Ce mouvement sera organisé en collaboration avec l’UGTM.

aA

Les répercussions de la campagne de boycott sur le marché national ne se sont pas fait attendre. Ainsi, alors que la campagne de boycott a dépassé sa quatrième semaine, l’entreprise Centrale Danone, ciblée par l’opération, a réduit de 30% sa collecte de lait auprès des éleveurs à l’échelle nationale.

 

Cette décision a eu un impact direct sur les coopératives laitières, rapporte le quotidien Akhbar Al Youm dans son édition du week-end des 2 et 3 juin. Et de préciser que ces coopératives laitières ne sont pas restées l’arme au pied en attendant la générosité du ciel, mais qu’elles sont montées au créneau pour réagir et faire entendre leur voix.

 

A ce propos, des sources du quotidien ont affirmé que ces coopératives ont décidé d’organiser un mouvement de protestation, mardi prochain à Rabat, devant le siège du Parlement. Ce mouvement, organisé en collaboration avec l’Union général des travailleurs au Maroc (UGTM), compte exercer des pressions sur le gouvernement afin qu’il prenne en compte la situation des agriculteurs et éleveurs impactés par cette décision. L’action de protestation n’est ainsi, semble-t-il, qu’une première réaction des coopératives.

 

De même, cette montée au créneau aura pour but de se faire entendre du gouvernement qui assume la responsabilité de la situation sociale dans le pays, mais aussi des citoyens qui boycottent ces produits sur le marché national. Le gouvernement avait déjà appelé les citoyens à apprécier la situation à sa juste valeur et à éviter davantage de dommages pour les agriculteurs, les éleveurs et leurs coopératives.