Casablanca: grève des éboueurs, la ville envahie par les déchets ménagers | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
déchets

Les déchets envahissent l'espace public.

© Copyright : DR

Casablanca: grève des éboueurs, la ville envahie par les déchets ménagers

Par Qods Chabaa le 10/06/2021 à 19h35

Les déchets ménagers jonchent les rues de plusieurs quartiers de la ville de Casablanca, là où opère la société Arma, anciennement Derichebourg. Les employés de ce gestionnaire délégué sont en grève depuis deux jours.

aA

Plusieurs quartiers de la capitale économique croulent sous les ordures depuis deux jours. Les éboueurs de la société Arma, responsable de la collecte des déchets dans les préfectures d’Anfa, Mers Sultan, Moulay Rachid, et Ben Msik sont en grève.

 

Une façon de protester contre le retard de versement de leur salaire. En effet, ce 10 du mois de juin, les employés de la société n’ont toujours pas été payés.

 

L’entreprise ARMA, anciennement Derichebourg, reproche au délégant, à savoir le conseil de la ville de Casablanca, de n’avoir pas rempli ses obligations à son égard. Et c’est ce message, relayé par l’Instance démocratique marocaine des droits humains (IMDH), qu’elle aurait apparemment transmis à ses ouvriers.

Gestion déléguée: Tanger croule sous les déchets ménagers, voici pourquoi

 

«A chaque fois que les employés parlent avec le gestionnaire délégué, c’est toujours la même rengaine. La ville de Casablanca ne les as a pas payés et ils ne peuvent plus contracter des crédits supplémentaires» nous affirme Lasri Bouchaib, président de cette structure associative qui joue le médiateur pour le compte des 6.000 ouvriers concernés par cette grève.

 

 

arma
© Copyright : DR

 

 

Et ce ne serait pas la première fois que la société ARMA tarde autant à verser les salaires des éboueurs. «C’est la quatrième fois et c’en était trop. Les employés ont ressenti la nécessité de protester» ajoute Lasri Bouchaib

 

Contacté par Le360, Mohammed Haddadi, vice-président du conseil de la ville de Casablanca, est resté injoignable.