Casablanca. Une notaire détourne plus de 50 millions de dirhams à ses clients | www.le360.ma

ع
Mohamed boudrika
© Copyright : DR

Casablanca. Une notaire détourne plus de 50 millions de dirhams à ses clients

Par Hassan Benadad le 22/04/2019 à 23h06

Kiosque360. Le procureur général du roi a mis en examen une notaire de Casablanca accusée d’avoir dilapidé plus de 50 millions de dirhams. Ils sont près de 400 clients en quête de logements sociaux et cinq promoteurs immobiliers, dont l’ex-président du Raja, Mohamed Boudrika.

aA

Une notaire a été déférée, ce lundi, devant le procureur général près de la Cour d’appel pour plusieurs chefs d‘inculpation, dont l’abus de confiance. La mise en cause aurait dilapidé les dépôts d’argent des clients qui avaient acquis des logements sociaux, ainsi que des promoteurs immobiliers et des banques. L’accusée a passé 48 heures en garde à vue au siège de la Wilaya de la sûreté de Casablanca où elle a été confrontée à plusieurs de ses victimes. Elle aurait détourné une somme estimée à 50 millions de dirhams et escroqué près de 400 clients désireux d’acquérir des logements sociaux. Ces derniers lui ont versé le montant des frais d’enregistrement et de conservation, mais la notaire a utilisé cet argent à des fins personnelles. Du coup, ses clients n’ont pas pu accéder à leur appartement et ont fini par déposer des plaintes individuelles et collectives auprès du parquet.

 

Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du mardi 23 avril, que la notaire a dilapidé les dépôts d’argent de cinq promoteurs immobiliers en falsifiant les garanties bancaires de certains d’entre eux. Elle aurait été, en outre, impliquée dans l’encaissement d’un chèque appartenant à un promoteur immobilier, chèque dont le montant s’élève à 14 millions de dirhams. Les sources d’Assabah révèlent que le procureur général du roi a, en premier lieu, permis à l’accusée de régler ses problèmes avec ses clients à l’amiable. Le magistrat a toutefois pris la précaution de lui interdire de quitter le territoire national. Mais, bien que l’accusée ait bénéficié d’un an pour régulariser sa situation avec ses clients et malgré l’intervention du conseil national de l’ordre des notaires, elle n’a pas pu honorer ses engagements.

 

Pis encore, d’autres victimes se sont ajoutées au lot des clients escroqués. Un énième rebondissement qui a poussé le procureur général du roi à placer l’accusée en garde à vue où elle a été soumise à une enquête approfondie avant d’être déférée devant ce même magistrat. Mais les investigations n’ont pas permis de connaître les raisons qui ont poussé la notaire à s’accaparer les dépôts d’argent de ses clients.

 

De son côté le quotidien Al Massae a traité le même sujet dans son édition du mardi 23 avril, en se focalisant sur l’une des victimes, bien connue dans le monde du football. Il s’avère que la mise en cause représentait la société de promotion immobilière de l’ex-président du Raja, Mohamed Boudrika. La notaire s’occupait de tous les dossiers de vente des biens immobiliers et était donc chargée de verser des sommes importantes à une banque de la place. Les différentes plaintes des clients ont montré que la notaire n’avait jamais déposé cet argent dans l’institution bancaire spécialisée dans la promotion immobilière. L’enquête a révélé que la notaire avait détourné en une seule opération près de 10 millions de dirhams. Les plaintes déposées par l’ex-président du Raja, Mohamed Boudrika, et d’autres sociétés de promotion immobilière, ont permis de découvrir que l’accusée avait détourné des sommes considérables dépassant les 50 millions de dirhams.