Le360 Actualités Maroc

ع
Vignobles
© Copyright : DR

Ces Marocains qui sauvent la saison agricole en Espagne

Par Hassan Benadad le 27/04/2020 à 18h24

Kiosque360. Suite à la pandémie du Covid-19, la fermeture des frontières en Europe a privé l’Espagne, l’Italie et la France des saisonniers des pays de l’Est qui travaillaient dans le domaine agricole. Face à cette pénurie de main-d’œuvre, l’Espagne a eu recours aux immigrés irréguliers marocains.

aA

L’association des agriculteurs d’Espagne indique que des centaines d’immigrés irréguliers, dont la majorité sont des Marocains, des Sénégalais et des Equatoriens, contribueront à sauver la saison agricole en Espagne. Diverses cultures sont en effet menacées de déperdition suite à la fermeture des frontières, en raison de la pandémie de coronavirus qui a privé plusieurs pays, dont l’Espagne, des travailleurs saisonniers polonais, roumains et hongrois.

 

Dans un communiqué, ladite association souligne que les immigrés marocains et sénégalais commenceront la récolte de la vigne et des légumes dès que les autorités espagnoles autoriseront un nouvel assouplissement du confinement. Les agriculteurs espagnols, qui ont besoin de 70.000 travailleurs saisonniers dans les deux prochaines semaines, considèrent que la seule solution pour sauver la saison agricole (vigne et légumes) est le recours aux migrants irréguliers.
 

Autrement, ajoutent-ils, les cultures risquent de pourrir dans les exploitations agricoles. Une situation qui impacterait l’approvisionnement des marchés en légumes et fruits, ainsi que la production de vin et de jus. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia annonce ainsi, dans son édition du mardi 28 avril, que les autorités espagnoles comptent permettre aux immigrés irréguliers de travailler en tant que saisonniers dans le domaine agricole. Une solution qui a été prônée par l’Italie et, à un degré moindre, par la France qui compte également sur la main-d’œuvre étrangère pour la récolte de la vigne dans les exploitations de Bordeaux, du blé dans les fermes de la Nouvelle Aquitaine et des fleurs dans la région de Nice.

 

Selon certains médias, le recours aux immigrés irréguliers pourrait été expérimenté dans les domaines du tourisme et des services, d’autant que le gouvernement espagnol table sur le sauvetage de la saison touristique après l’assouplissement des mesures restrictives du confinement. Un secteur qui a besoin de 100.000 employés pour, notamment dans les régions de Costa Del Sol et Marbella, le service dans les cafés et restaurants.