Le360 Actualités Maroc

ع
Pédiatre - Pédiatrie - Nouveau-né - Nourrisson - Examen clinique - Stéthoscope - Auscultation

Examen pédiatrique d'un nouveau-né. 

© Copyright : Nevit Dilmen

Chichaoua: un nourrisson enlevé à la maternité

Par Khalil Rachdi le 23/06/2022 à 23h14

Kiosque360. A l’hôpital Mohammed VI de Chichaoua, l’enlèvement d’un nourrisson a mobilisé les autorités. Une femme mariée, âgée de 23 ans, a été interpellée. Les détails dans cette revue de presse du quotidien Assabah.

aA

A Chichaoua, la brigade judiciaire affiliée à la police locale enquête sur une femme mariée, âgée de 23 ans, suspectée d'être impliquée dans l’enlèvement d’un nourrisson du service de la maternité à l’hôpital Mohammed VI de la ville, rapporte le quotidien Assabah dans sa livraison du 24 juin.


Citant des sources concordantes, le journal rapporte ainsi que l’enlèvement est survenu le 22 juin dernier. Le kidnapping a mobilisé dans un premier temps les services médicaux de l’hôpital, ainsi que les services de surveillance et de sécurité. La réaction de la police ne s’est pas fait attendre en interpellant la principale suspecte.


Lors de l’interrogatoire, les autorités ont cherché à comprendre les raisons qui ont poussé la principale suspecte à enlever le nourrisson, tout en essayant de repérer si cette jeune femme de 23 ans avait agi seule, précise le quotidien Assabah dans cet article consacré à l’événément qui a secoué la ville de Chichaoua.


D’après les premiers éléments de l’enquête, la suspecte principale, originaire de la commune rurale Mejjat, avait préparé un plan minutieux pour enlever le nourrisson. Selon le quotidien, cette femme mariée de 23 ans avait déjà visité l’hôpital pour découvrir ses installations, afin de mener à bien son opération.


Selon le journal, la suspecte s’est rendue le 22 juin à l’hôpital Mohammed VI dans l’après-midi, et est parvenue vers 17h à atteindre le service de la maternité pour prendre le nourrison et se diriger vers la porte de l’établissement via un trajet fixé à l'avance.


Même si elle s’est fait passer pour la maman du nourrisson, la suspecte principale s'est faite interceptée par l’agent de sécurité qui a remarqué qu’elle n’avait pas d’autorisation de sortie. En outre, le nourrisson enlevé portait un bracelet en plastique autour du poignet indiquant le nom de sa mère et le numéro de son dossier médical.