Le360 Actualités Maroc

ع
Arrestation
© Copyright : DR

Coronavirus et fake news: six nouvelles arrestations dans différentes villes du royaume

Par Le360 (avec MAP) le 21/03/2020 à 08h29

6 personnes rendues coupables de diffusion de fausses informations pouvant porter atteinte à l'ordre public ont été interpellées. Détails.

aA

Les services de la police judiciaire de Fès, Inezgane, Azilal, Benguerir et Oued Zem ont arrêté, jeudi soir et vendredi, six personnes, pour leur implication présumée dans la diffusion et la distribution de fausses informations via les systèmes informatiques, pouvant porter atteinte à l'ordre public et provoquer la panique chez les citoyens.

 

La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué dans un communiqué que cette opération s'inscrit dans le cadre de la poursuite des recherches et investigations visant à lutter contre les faux contenus numériques relatifs à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

 

Coronavirus et fake news: interpellation de Mi Naima, youtubeuse, pour avoir diffusé de fausses informations

 

La cellule centrale de suivi et de veille informatique pour la lutte contre les fakenews liés à la pandémie de nouveau coronavirus avait détecté de faux contenus numériques, diffusés sur les réseaux sociaux et via les applications de messagerie instantanée, précise le communiqué.

 

Ces contenus évoquent de prétendus cas d'infection par le Covid-19, alors que d'autres nient l'existence de cas d'infection par ce virus ou incitent à s'abstenir d'appliquer les mesures de prévention contre la propagation du virus, a fait savoir la DGSN. Cette situation a nécessité l'ouverture d'enquêtes judiciaires et la réalisation d'expertises techniques minutieuses qui ont permis d'identifier les personnes impliquées dans la préparation, la publication et la diffusion de ces faux contenus, a ajouté la même source.

 

Trois individus parmi les mis en cause arrêtés ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire ordonnée par les parquets compétents, tandis que les trois autres ont été soumis à des enquêtes préliminaires avant de les déférer, en état de liberté, au parquet général qui a supervisé les enquêtes. 

 

Coronavirus: à Tétouan, une fake news coûte à son auteur deux mois de prison ferme 

 

Les services de sûreté poursuivront l'intensification de la veille informatique pour contrôler tous les faux contenus numériques sur le nouveau coronavirus, qui pourraient porter atteinte à la sécurité sanitaire des citoyens ou à l'ordre public, a insisté la DGSN.