Le360 Actualités Maroc

ع
Casablanca-coronavirus

Les grandes artères de Casablanca sont désertées, après la proclamation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc par le ministère de l'Intérieur, jeudi 19 mars 2020. 

© Copyright : DR

Coronavirus: voici les principales étapes de l'instauration du confinement au Maroc (Chronologie)

Par Mehdi Heurteloup le 22/03/2020 à 13h53

Jeudi 19 mars dans la soirée, le ministère de l’Intérieur a décrété l'état d'urgence sanitaire et le confinement obligatoire de la population au Maroc, à partir du vendredi 20 mars à 18 heures. Retour sur les principales étapes de ce confinement, en quelques dates-clés.

aA

Le jeudi 19 mars, la lutte face à la propagation du coronavirus au Maroc a pris un nouveau tournant. Dans la soirée, un communiqué du ministère de l’Intérieur a annoncé le confinement obligatoire pour l'ensemble des habitants du pays, prenant effet dès le lendemain,  vendredi 20 mars, à partir de 18 heures. 

 

Vendredi 20 mars 2020. 

A l’approche de l’entrée en vigueur du confinement obligatoire, les rues des villes marocaines se vident petit à petit et les forces de l’ordre veillent au respect de cette mesure.

Live360 - Coronavirus : Casablanca, entrée en vigueur officielle du confinement total 

 

Désormais tout déplacement sera conditionné par l’obtention d’un document officiel auprès des agents d’autorité, selon les conditions suivantes:

 

- Se rendre à ses lieux de travail pour les administrations et les établissements encore opérationnels, dont les sociétés, les usines, les travaux agricoles, les locaux et espaces de commerce en rapport avec la vie quotidienne des citoyens, les pharmacies, les secteurs bancaire et financier, les stations d’approvisionnement en hydrocarbures, les cliniques et cabinets médicaux, les agences des sociétés de télécommunications, les professions libérales indispensables et les locaux de vente de produits d’hygiène.

 

A ce propos, le déplacement sera autorisé uniquement pour les personnes dont la présence sur leur(s) lieu(x) de travail est nécessaire et sera conditionné par la délivrance d’une attestation dûment signée et cachetée par leur(s) supérieur(s) hiérarchique(s), insiste le communiqué du ministère de l’Intérieur.

 

- Le déplacement pour l’approvisionnement en produits nécessaires à la vie quotidienne doit avoir lieu dans le périmètre du lieu de résidence, ou pour recevoir les soins nécessaires ou pour se procurer des médicaments auprès des pharmacies, poursuit le ministère, qui met en garde sur le fait toute citoyenne et tout citoyen est tenu de se conformer à ces mesures obligatoires, sous peine de sanctions prévues dans le Code pénal.

 

Les agents d’autorité sont en charge de la distribution de ce document officiel directement au domicile des citoyens.

 

Les autorités publiques affirment que tous les moyens nécessaires sont réunis pour réussir la mise en œuvre de ces décisions, tout en rassurant, à nouveau, les citoyens sur le fait que toutes les mesures ont été entreprises pour préserver, à des niveaux suffisants, l’approvisionnement des marchés en produits alimentaires, en médicaments et en tous produits vitaux, afin de pour répondre aux besoins de la vie quotidienne des citoyennes et des citoyens.

Interdiction des moyens de transport privés et publics inter-villes dès ce samedi soir à minuit 

 

Samedi 21 mars.

Dans l’après-midi, l’Office nationale des chemins de fer (ONCF) a annoncé la suspension du trafic sur les grandes lignes ferroviaires. Les dessertes classiques vers Oujda, Fès, Marrakech, Tanger, ainsi que celles de la LGV Al Boraq, qui relient dans les deux sens Casablanca à Tanger, via Rabat et Kénitra, seront à l’arrêt.

 

Les Trains navettes rapide (TNR), dont les lignes ont été surnommées Aouita, du nom d'un coureur marocain légendaire, plusieurs fois recordman olympique, lesquelles relient Kénitra à Casablanca, via les deux gares de Rabat, et vice-versa, seront également annulées. Toutefois, un service minimum sera assuré pour ces dessertes par l'ONCF, chaque jour, pour les personnes qui seront amenées à se déplacer pour travailler dans ces villes. 

 

Au cours de la soirée de ce même 21 mars, un communiqué du ministère de l’Intérieur annonce l’interdiction des moyens de transport en commun, privés et publics, entre les villes du Maroc, à partir de minuit.

 

Dans la foulée, la compagnie aérienne nationale, Royal Air Maroc, a annoncé la suspension, jusqu'à nouvel ordre, de l'ensemble de ses vols domestiques.