Covid-19: 17% de vaccinés, l'épidémiologiste Jaâfar Heikel revient sur les étapes du succès de la vaccination | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Jaâfar Heikel - Epidémiologiste

Le professeur Jaâfar Heikel est épidémiologiste et exerce à Casablanca. 

© Copyright : DR

Covid-19: 17% de vaccinés, l'épidémiologiste Jaâfar Heikel revient sur les étapes du succès de la vaccination

Par Qods Chabaa le 31/03/2021 à 09h10

La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 a démarré le 29 janvier 2021. Deux mois plus tard, ce sont près de 4,5 millions de Marocains qui ont été vaccinés. En attendant de nouvelles livraisons de vaccins, il ne reste que 740.000 doses dans les stocks. Pourtant Jaâfar Heikel reste confiant et revient sur les étapes d'une réussite.

aA

Au 29 mars 2021, près de 4,5 millions de Marocains ont été vaccinés contre le Covid-19. Avec ce chiffre, rapporté à la population cible fixée à 25 millions d’habitants dans la stratégie de la campagne nationale de vaccination, le Maroc a atteint un taux de 17% de la population vaccinée.

 

C’est ce que nous confirme l’épidémiologiste Jaâfar Heikel dans une déclaration pour Le360.  Ce professionnel de santé souligne que la campagne de vaccination au Maroc est passée par cinq étapes principales. "C’est ce que j’appelle les cinq commandements de la campagne de vaccination au Maroc" explique-t-il.

 

Premier moment phare. C’est la période au cours de laquelle le Maroc a décidé, précocement, d'opter pour la vaccination afin de contrer l’épidémie du Covid-19 en négociant très vite avec deux laboratoires: le britannico-suédois AstraZeneca et le chinois Sinopharm.

Vaccination: "le miracle marocain" vu par la presse espagnole

 

Deuxième étape clé. La décision de l'organisation d'une campagne de vaccination massive, qui de plus est, gratuite. Troisième étape. Le gouvernement choisit et élabore une stratégie sur douze semaines, qui  vise dans un premier temps toutes les personnes en première ligne que sont les médecins, les enseignants, les agents d’autorités, ainsi que les personnes âgées de plus de 70 ans.

 

Cette étape a, selon professeur Heikel, buté sur les difficultés d’approvisionnement. "Les autorités de santé n’ont pas pris en compte les enjeux de la production et de la livraison au niveau mondial et ont évoqué l’immunité collective dans sa première phase d’ici la fin du ramadan ce qui est impossible" souligne notre source.

Covid-19: le Maroc réussit sa campagne de vaccination et suscite l'admiration en France, explique Ouest-France

 

L’épidémiologiste continue son décompte des étapes phares qui font la réussite de la campagne de vaccination au Maroc, avec l'étape quatre qu'illustre le démarrage pratique de la vaccination gratuite, organisée et planifiée dans des points fixes et mobiles dans tout le Maroc.

 

Cinquième étape. "Enfin, la diversification de l’approvisionnement en vaccins, en décidant d’acquérir un million de doses du vaccin russe Spoutnik V et en négociant avec l’américain Johnson & Johnson, est le dernier des cinq commandements" souligne Jaâfar Heikel.

 

L’épidémiologiste précise également qu’en fonction du rythme d’approvisionnement en doses de vaccin, la population cible devrait bientôt s'étendre aux 18-45 ans en bonne santé et qui ne souffrent d’aucune maladie chronique. "Et c’est à ce moment-là qu’on pourrait entamer une autre phase de l’immunité collective en juin probablement si tout va bien" conclut Jaâfar Heikel.