Le360 Actualités Maroc

ع
Coronavirus- Test rapide

Un agent de santé effectue un test rapide Covid-19, dans un centre de test à Herrsching, dans le sud de l'Allemagne, le 5 juillet 2021. 

© Copyright : Christof Stache / AFP

Covid-19 au Maroc: 150 nouvelles contaminations en 24 heures, aucun décès et 1.134 cas actifs

Par Majda Benthami le 24/11/2022 à 15h42

Aucun décès, 150 nouveaux cas de contamination et 98 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, les 23 et 24 novembre 2022. Les cas encore actifs s'élèvent à 1.134, alors que plus de 6,85 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

aA

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://covid.le360.ma.

 

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le dernier bilan arrêté ne fait état de 6 nouveaux cas de contamination, alors qu’aucun décès n’a été déploré. Le pays totalise 271.041 cas de contamination, dont 6.881 décès et 182.536 guérisons.

 

En Tunisie, 10 nouveaux cas de contamination et 2 décès ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays totalise 1.146.991 cas de contamination, dont 29.268 décès et 1.133.708 guérisons depuis mars 2020.

 

En Mauritanie, aucun cas de contamination n’a été enregistré, selon le dernier bilan disponible. Le pays comptabilise 63.419 cas de contamination au Covid-19, dont 997 décès.

Aziz Akhannouch testé positif au Covid-19

 

Zhengzhou, ville du centre de la Chine qui héberge une immense usine d'iPhone, a ordonné jeudi le confinement de six millions de personnes après une flambée de Covid-19 qui a entraîné de violentes manifestations sur le site industriel.

 

Des centaines d'ouvriers ont défilé mercredi devant l'usine et ont fait face à des policiers, lesquels étaient armés de matraques et habillés en combinaisons intégrales de protection blanches. Dans la foulée, les autorités de Zhengzhou ont ordonné une grande campagne de dépistage dans plusieurs districts de la ville. Ces quartiers sont confinés pour cinq jours à partir de vendredi minuit.

 

En clair, les habitants du centre-ville ne sont plus autorisés à quitter la zone sans un test PCR négatif et l'autorisation des autorités locales. Il leur est conseillé de ne pas sortir de chez eux, «sauf si nécessaire». Ces mesures concernent plusieurs quartiers, touchant environ la moitié des habitants de Zhengzhou. Elles ne couvrent pas la zone de l'usine d'iPhone, où les ouvriers sont déjà soumis à des restrictions depuis plusieurs semaines.

 

Un ouvrier a déclaré à l'AFP que les manifestations ont débuté en raison d'une polémique autour du montant d'une prime promise aux ouvriers de l'usine, propriété du géant taïwanais Foxconn, principal sous-traitant d'Apple. Selon ce travailleur, la prime serait passée de 3.000 à 30 yuans (de 400 à 4 euros), ce qui aurait provoqué un fort mécontentement au sein du personnel.

 

«Erreur technique»

 

Plusieurs employés sont également excédés par les conditions de vie «chaotiques» sur le site en raison des restrictions anti-Covid, a déclaré cet ouvrier, qui veut rester anonyme pour éviter d'éventuelles représailles.

 

Foxconn s'est excusé jeudi, assurant qu'une «erreur technique» dans son système de paiement était à l'origine du problème autour des primes. Le groupe a dit «totalement comprendre» les inquiétudes des ouvriers. «La société fera également de son mieux pour résoudre de façon proactive les préoccupations et les demandes raisonnables des employés», a indiqué l'entreprise taïwanaise.

 

Le mois dernier, des ouvriers, paniqués par le confinement inopiné de l'usine, avaient fui le site à pied, certains se plaignant de la désorganisation régnant sur place.

 

Dans le cadre de la stricte politique sanitaire «zéro Covid» que la Chine applique inlassablement, la moindre hausse des cas conduit à fermer des villes entières et à placer les personnes testées positives en quarantaine. Mais cette stratégie suscite aujourd'hui la lassitude et le ressentiment d'une grande partie de la population. Et le nombre d'infections atteint des sommets.

Pas de retour à la «normale» après le Covid et la guerre en Ukraine, estime la Berd

 

Le ministère de la Santé a annoncé jeudi un nouveau record du nombre de personnes testées positives en 24 heures, à 31.444 cas locaux - dont 27.517 asymptomatiques. Ce nombre dépasse le précédent record (29.317) enregistré à la mi-avril, lorsque la métropole de Shanghai était confinée. Ces chiffres apparaissent toutefois faibles au regard de la population chinoise (1,4 milliard d'habitants) et des records observés dans les pays occidentaux.

 

La pandémie a fait officiellement au moins 6.631.588 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (1.104.229), devant le Brésil (689.325), l'Inde (530.601) et la Russie (391.680).

 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.