Le360 Actualités Maroc

ع
Azeddine Ibrahimi

Le Pr Azeddine Ibrahimi lors de la 8e Journée internationale de biotechnologie médicale, le 15 juin 2021 à Rabat.

© Copyright : MAP

Covid-19 au Maroc: 55% de la population sera complètement vaccinée d’ici fin septembre 2021, selon Azeddine Ibrahimi

Par Hajar Kharroubi le 06/09/2021 à 14h57

Dans une publication sur Facebook sur l’avancée de la vaccination au Maroc, Azeddine Ibrahimi, membre du Comité scientifique et technique de vaccination, annonce que 55% de la population disposera d'un schéma vaccinal complet d’ici à la fin de ce mois de septembre 2021.

aA

Les chiffres de l'épidémie sont plutôt rassurants au Maroc. D'abord, avec une décrue rendue possible, notamment grâce à la campagne de vaccination qui s'accélère, notamment chez les 12-17 ans, et qui suscite l'adhésion du public-cible, avec près de 42,6% de personnes déjà vaccinées au 5 septembre 2021, soit plus de 19,13 millions de premières doses effectuées.

 

Le Royaume table sur la vaccination pour freiner la circulation du virus, favorisée par la propagation des nouveaux variants, qui sont plus virulents et plus contagieux, rappelle le Pr Azeddine Ibrahimi, membre du Comité scientifique et technique de vaccination.

 

Celui qui est aussi le directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, souligne, par ailleurs, que les mesures sanitaires prises auparavant, notamment le confinement, le couvre-feu et les restrictions de déplacement, ont eu effet sur le contrôle de la pandémie (baisse des nouveaux cas, des décès et des hospitalisations causées par le Covid-19).

Covid-19 au Maroc: le ralentissement de l’épidémie se confirme

 

Le Pr Ibrahimi ajoute que les vagues épidémiques du Covid-19 sont intrinsèquement liées à l’émergence de nouvelles souches du coronavirus, et rappelle à cet égard l’apparition des variants C.1.2 et Mu, actuellement attentivement examinés par les spécialistes de l'OMS.

 

Jusqu’à présent, les premières études disponibles font savoir que le variant Mu résiste aux anticorps neutralisants présents dans le sérum de patients convalescents ou vaccinés contre le Covid-19. Quant au variant C.1.2, il n'est pas encore considéré comme un variant à suivre.

 

De futures études devraient confirmer ces informations, indique ce membre du Comité scientifique et technique de vaccination. 

 

"Je pense, toutefois, que la première génération de vaccins va conserver 50% de son efficacité, en attendant le développement d’une deuxième génération. Nous sommes donc dans une course contre la montre pour vacciner le plus grand nombre possible de Marocains, ce qui nous permettra d'affronter les variants du Covid-19", déclare le Pr Ibrahimi.

Covid-19: un nouvel arrivage de deux millions de doses de Sinopharm attendu cette semaine

 

A titre de rappel, un total de 3.043 nouveaux cas d’infection au coronavirus et de 4.734 guérisons ont été enregistrés hier, dimanche 5 septembre 2021.

 

Ce nouveau bilan porte à 884.085 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé au Maroc en mars 2020. Le nombre des personnes rétablies est passé à 823.330, soit un taux de guérison de 93%. Quant aux décès, leur nombre total est passé à 13.073 (avec un taux de létalité de l'ordre de 1,5%), avec 80 morts.

 

Le nombre de primo-vaccinés est quant à lui de 19.136.490 personnes, alors que celui des personnes complètement vaccinées s’élève à 15.552.325.