Covid-19 au Maroc: au 13 septembre 2021 à 16h00, plus de 798.000 doses de vaccins administrées aux 12-17 ans | le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Campagne de vaccination - Vaccin - Covid-19 - vaccination des 12-17 ans

Une élève reçoit une injection d'un vaccin anti-Covid-19 dans un centre de vaccination à Dakhla, le 12 septembre 2021.

© Copyright : MAP

Covid-19 au Maroc: au 13 septembre 2021 à 16h00, plus de 798.000 doses de vaccins administrées aux 12-17 ans

Par Hajar Kharroubi le 13/09/2021 à 19h26

Au 13 septembre 2021 à 16h00, un total de 798.561 adolescents, âgés de 12 à 17 ans, ont reçu leur première dose de vaccin. Explications et derniers chiffres en date.

aA

Le Maroc a entamé, le mardi 31 août 2021, une vaste campagne de vaccination anti-Covid-19 ciblant les adolescents âgés de 12 à 17 ans. Et ce sont 102.246 jeunes qui ont pu bénéficier de cette opération, rien qu'aujourd’hui jusque 16h00, soit 51,71% du total des personnes ayant reçu la première dose de vaccin (197.706 personnes), indique le Dr Saïd Afif, président d’InfoVac et membre du Comité technique et scientifique de vaccination, dans une déclaration pour Le360.

 

"La campagne de vaccination des 12-17 ans affiche des progrès et avance à un rythme soutenu. On est passé de 33.307 doses injectées le premier jour, le mardi 31 août 2021, à 102.246 aujourd'hui", commente-t-il.

Covid-19 au Maroc: les autorités préparent le terrain pour la vaccination des 12-18 ans non scolarisés

 

Dans le détail, quelque 455.357 élèves ont reçu jusqu’à aujourd’hui, lundi 13 septembre 2021 à 16h00, une dose du vaccin développé par le laboratoire Pfizer-BioNTech (soit 57,02% des doses administrées), alors que 343.204 (42,98%) ont reçu une dose du vaccin développé par le laboratoire Sinopharm.

 

Cette vaccination permettra de protéger la santé des 12-17 ans, en diminuant les risques d'infections sévères, d'hospitalisation, d'admission aux soins intensifs et de mortalité en raison du Sars-CoV-2.

 

Elle permettra également de diminuer le risque de complications respiratoires, ainsi que le risque des symptômes et de séquelles prolongés dans le cadre d'un Covid long.