Le360 Actualités Maroc

ع
Lycée Descartes - Rabat

Porte d'entrée principale du lycée Descartes, le lycée français de Rabat.

© Copyright : DR

Covid-19 au Maroc: les autorités de Rabat ferment plusieurs écoles

Par Khalil Rachdi le 11/01/2022 à 21h21 (mise à jour le 11/01/2022 à 22h46)

Kiosque360. Suite à la propagation à vitesse grand v du variant Omicron, les autorités locales de Rabat ont procédé à la fermeture de plusieurs écoles. Les détails dans cette revue de presse du quotidien Al Akhbar.

aA

A Rabat, les autorités locales ont procédé à la fermeture de plusieurs écoles. La faute à la troisième vague de la pandémie, accélérée par Omicron, ce variant détecté pour la première fois en Afrique du Sud et qui se propage aujourd’hui dans le monde entier à vitesse grand V. Au 6 janvier, ce variant représentait 70% des contaminations liées au Covid-19 au Maroc, selon le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. De quoi contraindre les écoles de la capitale à fermer leurs portes et opter pour l’enseignement à distance.

 

C’est ce que révèle le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa livraison du 12 janvier. Le journal relève que les autorités de Rabat ont décidé de fermer plusieurs écoles. Il s’agit de l’école primaire Smara, des collèges Abdelkrim El Khattabi et Abou Houraira ainsi que les lycées Houmane Fetouaki et Omar Khiame. A ces écoles publiques s’ajoute également le groupe scolaire privé Al Hassania.

 

D’autres établissements scolaires ont été également contraints de fermer leurs portes, à l’instar de l’école primaire Ibn Al Haytham et le lycée Mers El Kheir à Skhirate-Témara. Les écoles affiliées aux missions étrangères ne sont pas en reste. Selon les sources du quotidien, trois d’entre elles sont concernées par la fermeture décidée par les autorités de la capitale. Il ss'agit de Descartes, Saint-Exupéry et du groupe scolaire André Malraux.

 

Pour rappel, le ministre de l’Education nationale, Chakib Benmoussa avait adressé début janvier une circulaire aux directeurs d’établissements publics et privés portant sur la marche à suivre pour gérer le reste de l’année scolaire 2021-2022 suite à l’apparition de plusieurs cas de contamination au variant Omicron dans plusieurs écoles.

 

Dans cette circulaire, le ministre de tutelle explique que la fermeture d’une école est imposée dès que dix cas de Covid-19 y sont répertoriés. Cette fermeture devrait s’étaler sur sept jours, période pendant laquelle l’enseignement à distance est adopté. Autre mesure détaillée par Chakib Benmoussa: dès qu’un membre de l’administration ou du corps enseignant est testé positif, il est isolé pendant sept jours et ses cas contacts sont surveillés tout au long de cet isolement.