Covid-19. Foyer Lalla Mimouna: mise en place d'un hôpital de campagne à Sidi Yahya El Gharb | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: سلطات مولاي بوسلهام تجري التحاليل المخبرية بمصنع للكشف على كورونا

Les mesures préventives sont durcies dans les usines de condionnement de fraises de Lalla Mimouna près de la ville de Kénitra. 

© Copyright : Le360

Covid-19. Foyer Lalla Mimouna: mise en place d'un hôpital de campagne à Sidi Yahya El Gharb

Par Le360 (avec MAP) le 20/06/2020 à 22h28 (mise à jour le 21/06/2020 à 06h58)

Suite à l’apparition d’un foyer épidémiologique du coronavirus dans certaines unités spécialisées dans l’emballage de fruits rouges dans la province de Kénitra, un hôpital de campagne a été installé dans la commune de Sidi Yahya El Gharb pour recevoir près de 700 cas enregistrés dans ce foyer.

aA

L'annonce a été faite par le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, samedi 20 juin 2020 à Rabat. Dans une déclaration à la presse, le ministre a indiqué que suite à l'apparition de ce foyer, plusieurs mesures ont été prises, dont la réalisation de tests de dépistage pour l’ensemble des employés et la fermeture de toutes ces unités, ajoutant que tous ces cas seront transférés à cet hôpital à partir de dimanche matin.

 

Le ministre a en outre fait état du durcissement des mesures de confinement sanitaire dans les communes relevant des provinces de Kénitra, Ouazzane et Larache d’où proviennent ces employés, appelant les citoyens et les citoyennes de ces communes à respecter strictement ces mesures afin d’enrayer ce foyer le plus tôt possible et pour que la vie reprenne son cours normal dans cette région.

 

Il a de même relevé que ces cas ont été découverts dans le cadre des tests réalisés dans toutes les unités industrielles et commerciales et autres, ce qui a permis de détecter ce foyer et de le maîtriser rapidement.

 

Le ministre a également indiqué que des tests de dépistage pour tous les sujets contacts ont été réalisés, ajoutant que cette opération se poursuivait jusqu’à présent.

 

Le responsable a par ailleurs annoncé qu’il a été décidé d’ouvrir une enquête à ce sujet par une commission composée des ministères de la Santé, de l’Agriculture, du Travail et de l’Intérieur pour établir les responsabilités.