Covid-19: Rabat, cité interdite | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Gare de Rabat
© Copyright : DR

Covid-19: Rabat, cité interdite

Par Mohamed Younsi le 03/08/2020 à 17h55

Kiosque360. Après plusieurs semaines de stabilité au niveau de la situation épidémiologique, la ville de Rabat vient de basculer dans le rouge. Le bilan des dernières 24 heures a conduit à la mise en quarantaine de la ville. Les détails.

aA

Lundi matin, à la gare ferroviaire de Rabat-ville, les voyageurs par train ont été surpris par de nouvelles restrictions imposées par les autorités locales de la capitale administrative du pays. Sur place, ils ont appris que ces mesures avaient déjà été mises en œuvre à la veille de la fête de l'Aïd Al-Adha. Ainsi, seuls les voyageurs disposant d’une autorisation en bonne et due forme pouvaient accéder à la ville. Les autres n’avaient plus qu’à rebrousser chemin.

 

La cause de ce bouleversement réside dans l’apparition de plusieurs cas d’infection au Covid-19 dans certains quartiers de la ville. En effet, sur les 34 cas enregistrés dans la région de Rabat-Salé-Kénitra durant les dernières 24 heures, la ville de Rabat compte seize infections.

 

Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui rapporte l’information dans son édition de ce mardi 4 août, ces cas d’infection au Covid-19 ont été détectés suite au dépistage des bouchers dans les quartiers de Rachad à Takaddoum et de Bezanta, dans l’arrondissement de Youssoufia.

 

Ces quartiers, précisent les sources du quotidien, ont été fermés par les autorités locales afin de faire le traçage des personnes-contacts des bouchers contaminés. De même, les habitants des quartiers limitrophes ont été appelés à faire les tests de dépistage en vue de cerner le périmètre de propagation du nouveau coronavirus.

 

Cette situation rappelle la fermeture, il y a juste quelques jours, des ruelles du quartier Chabanate à Yacoub El Mansour, suite à l'apparition de cas positifs dans une famille contaminée par l'un de ses membres, infecté, pour sa part, par sa copine qui venait de la ville de Tanger.

 

Suite à la découverte des foyers de l'arrondissement de Youssoufia, poursuit Al Ahdath, les autorités locales ont appelé les habitants de la ville à respecter scrupuleusement les mesures de prévention et les règles de sécurité sanitaire afin de lutter contre la propagation de la pandémie. Et de souligner que la sous-estimation, par certaines personnes, de la gravité de cette épidémie et le non respect des mesures préventives ont contribué à la propagation du virus.