Le360 Actualités Maroc

ع
SaaïdAmzazi

Saaïd Amzazi, ministre de l'Education nationale, porte-parole du gouvernement.

© Copyright : DR

Covid-19. Saïd Amzazi: "Nous ne sommes pas encore à l'abri"

Par Qods Chabaa le 11/05/2020 à 16h32 (mise à jour le 11/05/2020 à 16h41)

Saïd Amzazi, ministre de l'Education nationale, ne mâche pas ses mots. Dans une publication sur sa page officielle Facebook, celui qui est aussi porte-parole du gouvernement exhorte les Marocains à redoubler de vigilance et à résister contre le virus, car la bataille est loin d'être achevée.

aA

Après Khalid Ait Taleb, c'est au tour de Saïd Amzazi, ministre de l'Education et porte-parole du gouvernement, d'exprimer son pessimisme sur la question du déconfinement. Vendredi, le ministre de la Santé déclarait dans une interview diffusée sur Al Aoula: "les conditions ne toujours pas réunies pour la levée du confinement tant que l'on continue à enregistrer 150 à 200 nouveaux cas par jour". Ce dimanche 10 mai, Saïd Amzazi abonde dans le même sens. 

 

Ait Taleb: nous ne sommes pas encore prêts pour le déconfinement 

 

Dans une publication sur sa page officielle Facebook, ce lundi 11 mai, le ministre de l'Education nationale déclare que la bataille est loin d'être terminée. "Malheureusement, comme le montre clairement ce graphique, nous ne sommes pas encore à l'abri. Nous avons cru, la semaine dernière, que la situation épidémique dans notre pays était en amélioration, que nous nous éloignions de la phase de danger et que nous contrôlions la situation". 

 

Saïd Amzazi exhorte les Marocains à redoubler de vigilance et à résister encore et toujours contre le Covid-19. "Nous avons beaucoup accompli et nous avons évité le pire avec la solidarité de tous. Continuons donc cette résistance contre le virus. A tous les Marocains, nous disons que nous devons agir avec vigilance, conscience et responsabilité, et plus de respect du confinement et de l’état d’urgence sanitaire. Et en appliquant les mesures préventives. Sinon, que l’on assume tous la responsabilité".