Des smartphones saisis à Tanger, Derb Ghallef tremble | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Saisie smartphones
© Copyright : DR

Des smartphones saisis à Tanger, Derb Ghallef tremble

Par Hassan Benadad le 09/06/2021 à 20h49

Kiosque360. La saisie d’une cargaison de smartphones, mardi dernier, par la police du port de Tanger, suscite de grosses inquiétudes chez les commerçants de Derb Ghallef, à Casablanca. Certains craignent d’être poursuivis pour recel, comme ce fut le cas lors d’une descente de la BNPJ en mars dernier.

aA

Suite à des informations précises fournies par la DGST, la police du port de Tanger Med a fait avorter, mardi dernier, une tentative de trafic de smartphones dissimulés dans une grosse cargaison. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du jeudi 10 juin, que le camion remorque qui transportait ces smartphones haut de gamme est arrivé au passage frontalier, à bord d’un ferry en provenance d'Algésiras. Cette saisie a semé la panique parmi les commerçants du célèbre marché de Derb Ghallef, à Casablanca, qui craignent de subir une autre opération de police pour traquer les smartphones d’origine inconnue, comme cela s’est passé en mars dernier. D’autant que ces téléphones portables qui proviennent d’Europe font souvent l’objet d’enquêtes, suite à des vols ou des cambriolages. 

 

L’inquiétude des commerçants de Derb Ghallef explique ceci par le fait qu’ils exposent à la vente des téléphones sans facture, ni documents justifiant leur origine. Il faut rappeler que la BNPJ avait fait, en mars dernier, des descentes dans plusieurs marchés où l’on vend des appareils électroniques à Tanger, Tétouan et Casablanca. Le flair des enquêteurs s’est avéré exact puisqu’ils ont saisi, dans le souk de Derb Ghallef, près de 3.000 appareils électroniques (téléphones et tablettes) d’une marque mondiale. Cette opération policière avait débuté à Tanger après l’arrestation des chauffeurs de deux camions pour que l’enquête se déplace à Tétouan, avant que les investigations ne mènent les enquêteurs vers le marché de Derb Ghallef.


Le quotidien Assabah rapporte que la BNPJ avait alors réussi à démanteler, dans le célèbre marché de Casablanca, un réseau qui s’adonnait, à l’échelle nationale, au trafic des smartphones, à l’imitation de leurs boîtes d’emballage, voire à la falsification des devises. Les sources proches de l’enquête sur la dernière tentative de trafic de mardi dernier indiquent que la police judiciaire de Tanger a poursuivi l’interrogatoire du chauffeur du camion qui transportait une grosse cargaison de téléphones portables dernière génération. Les enquêteurs cherchent à connaître l’origine de cette cargaison, le nombre de fois que le mis en cause a introduit ces appareils au Maroc, ainsi que les receleurs qui revendaient ces marchandises sur le marché national.