Le360 Actualités Maroc

ع
Siège de la BNPJ

Le siège de la BNPJ.

© Copyright : Adil Gadrouz

Détournement de fonds publics: 18 fonctionnaires de la Santé devant la justice

Par Le360 (avec MAP) le 30/03/2022 à 10h19

Le Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers, relevant de BNPJ a déféré hier, mardi, devant le parquet général près la Cour d'appel de Casablanca, 31 individus, dont 18 fonctionnaires de la Santé et 13 chefs d'entreprises et employés, pour leur implication présumée dans le détournement et la dilapidation de fonds publics.

aA

Le Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers avait ouvert une enquête sur ordre du parquet compétent pour des soupçons de fraude dans l'exécution et la passation de marchés publics dans le secteur de la santé ces dernières années, en contrepartie d'importants pots-de-vin, d'abus de pouvoir, de corruption et de fourniture de matériel médical et paramédical usagé, en plus de la complicité de certains employés et ingénieurs des services centraux et régionaux du secteur de la santé dans la divulgation de secrets professionnels au profit de prestataires de services et de chefs d'entreprises privées, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Justice: un haut cadre d'une banque placé en détention dans le cadre de l’affaire du député Babour Sghir 

 

Selon ce même communiqué, les recherches et investigations réalisées ont permis de saisir d'importantes sommes d'argent en monnaie nationale auprès de deux ingénieurs biomédicaux exerçant dans le secteur de la santé, perçues comme pots-de-vin, ajoute le communiqué, soulignant qu'il a été également procédé à l'audit, l'examen et la révision des marchés publics en question et à l'exécution d'ordres judiciaires portant sur la saisie de biens et le gel des fonds soupçonnés provenir de ces actes criminels.

Détournement de fonds et extorsion: un commissaire de police et une employée de banque sous les verrous

 

Tous les fonctionnaires publics, employés et chefs d'entreprises impliqués dans la commission de ces actes criminels ont été déférés devant le parquet général près la Cour d'Appel de Casablanca, et ce, après la fin des démarches procédurales, expertises et audits requis par l'enquête préliminaire dans cette affaire, conclut le communiqué de la DGSN.