Le360 Actualités Maroc

ع
dgsn

Le siège central de la DGSN à Rabat.

© Copyright : DGSN

DGSN: de nouvelles brigades anti-gangs voient le jour à Tétouan, El Jadida et Nador

Par Nisrine Zaoui le 17/04/2022 à 15h29

Afin de garantir l'efficacité et la préparation dans la lutte contre les nouvelles formes émergentes de crimes, de nouvelles brigades anti-gangs (BAG) ont été créées dans les villes de Tétouan, El Jadida et Nador, et seront déployées sur le terrain dès ce lundi 18 avril.

aA

Le directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, a donné ses instructions pour la création et le déploiement de nouveaux groupes de brigades anti-gangs (BAG) dans trois villes du Royaume: Tétouan, El Jadida et Nador.

 

Ces nouvelles équipes commenceront à accompagner le reste des services de sécurité nationale en charge de la prévention et de la lutte contre la criminalité, à partir de ce lundi 18 avril 2022. Elles ont été dotées de toutes les ressources humaines et logistiques nécessaires, en tant qu'unités spécialisées dans la lutte contre les réseaux criminels, indique ce dimanche un communiqué de la DGSN.

 

Les domaines d’intervention de ces brigades anti-gangs comprennent, entre autres, la lutte contre les réseaux criminels et contre le trafic de stupéfiants et de substances psychotropes, ainsi que la poursuite et l'arrestation des personnes recherchées. Ces brigades sont également chargées de mener des enquêtes criminelles et des enquêtes sur des crimes complexes et graves.

Lutte contre la criminalité: la DGSN se dote d'une nouvelle feuille de route 2022-2026 

 

La création de ces brigades coïncide également avec le lancement par la DGSN de sa nouvelle feuille de route 2022-2026 visant à renforcer les efforts de lutte contre la criminalité sous ses différentes formes et manifestations, en particulier les organisations transnationales telles que les réseaux internationaux de trafic de drogue, d'immigration clandestine, de traite des êtres humains, ou encore ceux qui s’appuient sur l’utilisation des TIC et des réseaux Internet.

 

A travers la création des nouvelles brigades anti-gangs, la Direction générale de la sûreté nationale poursuit aussi la mise en œuvre de son plan d'action visant à déployer ces équipes dans toutes les villes marocaines, afin d'assurer une réponse immédiate à la forte demande publique de services de police. A ce jour, ces brigades sont déjà présentes dans plus d’une dizaine de villes du Royaume, dont Casablanca, Rabat, Tanger, Agadir, Oujda, Marrakech ou encore Safi.