Dîner à 5.000 dirhams à Jamaâ El Fna: l’autorisation de deux restaurants définitivement retirée | www.le360.ma

ع
jamaa el fnaa
© Copyright : DR

Dîner à 5.000 dirhams à Jamaâ El Fna: l’autorisation de deux restaurants définitivement retirée

Par Amyne Asmlal le 14/08/2019 à 21h29 (mise à jour le 15/08/2019 à 00h05)

Kiosque360. En plus des deux restaurants qui se sont vu retirer l’autorisation d’exercer, cinq autres locaux de restauration et de vente de jus d’orange ont été sanctionnés. 70 avertissements ont également été émis contre différents kiosques de la «street food» à Jamaâ El Fna.

aA

Les autorités de la wilaya de Marrakech-Safi viennent de retirer l’autorisation d’exercer à deux restaurants de l’emblématique place Marrakchie de Jamaâ El Fna. D’après le quotidien Al Akhbar, qui rapporte l’information dans son édition du jeudi 15 août, il s’agit des deux locaux dont le propriétaire avait facturé un dîner à 5.000 dirhams à un groupe de touristes étrangers, au début de l’été.

 

Suite à cet incident que le quotidien qualifie de «scandaleux», la wilaya a dépêché une commission d’enquête sur place. Laquelle commission vient tout juste de rendre son rapport, sur la base duquel cette sanction a été prise contre le propriétaire des deux restaurants. La commission, qui recommande cette sanction dans son rapport, estime, poursuit le quotidien, que les actes du gérant de ces deux restaurants représentent un danger et nuisent à l’image et à la réputation touristique de la ville.    

 

Par ailleurs, souligne Al Akhbar, cette commission mixte, chargée de la répression de la fraude, du contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires à Marrakech, a également pris une série de sanctions contre des restaurants ambulants et des vendeurs de jus de fruits et autres, exerçant à Jamaâ El Fna. Elle a ainsi suspendu l’activité de cinq locaux de restauration et de vente de jus d’orange. Et ce, pour non respect des prix affichés, harcèlement des touristes et non respect des conditions d’hygiène.

 

La commission a également adressé, poursuit le quotidien, 70 avertissements aux différents kiosques de restauration rapide pour non respect des conditions d’hygiène, de conservation des aliments et de l’espace qui leur est imparti, ainsi que pour occupation du domaine public sans autorisation. Les restaurateurs de la place ont, en outre, été sommés par la même commission d’améliorer les conditions de présentation et de conservation des aliments. Ces mesures ont été prises, souligne le quotidien, après l’éclatement de cette affaire de dîner à 5.000 dirhams.

 

Cela est arrivé en début juin, rappelle Al Akhbar, lorsque qu’un groupe de quatorze touristes bulgares est arrivé à Marrakech, dans le cadre d’une visite de groupe. Ils ont décidé de prendre leur dîner sur la place Jamaâ El Fna. A la fin du repas, ils ont été surpris par le montant qui figurait sur la facture qui leur a été présentée par le gérant du restaurant. Tout cela figure sur une vidéo qu’ils ont mise, plus tard, sur les réseaux sociaux, pour dénoncer ce restaurant qui avait gonflé la facture de leur dîner.

 

Devant la note salée de 5.000 dirhams, les touristes avaient crié à l’arnaque et exigé les détails de la facture et le prix de chaque plat. Le patron des lieux, ignorant sans doute qu’il était filmé, avait alors entrepris de marchander avec eux. Il a commencé par leur concéder une remise de 1.000 dirhams sur la facture, avant d’accepter finalement une somme 3.000 dirhams, soit tout ce que les touristes avaient sur eux.