Le360 Actualités Maroc

ع
Salle de classe

Une salle de classe. 

© Copyright : DR

Enseignement privé: pour non-paiement, des élèves privés de cours à distance à Marrakech

Par Hassan Benadad le 17/04/2020 à 01h07

Kiosque360. Certains établissements privés de la région de Marrakech-Safi ont suspendu l’enseignement à distance pour cause de non-paiement des frais de scolarité. Une décision qui a suscité l’ire des associations de parents d’élèves.

aA

Contrairement à la décision de certains établissements privés d’exonérer les parents d’élèves du paiement des frais de scolarité du mois d’avril, d’autres écoles à Marrakech ont suspendu l’enseignement à distance au profit d’élèves qui n’avaient pas payé les frais de scolarité. Un comportement qui a indigné les parents d’élèves qui considèrent que les responsables de ces écoles n’ont pas pris en compte la situation des familles qui ont perdu leurs sources de revenus suite à la propagation du coronavirus. Les familles concernées par cette décision sont désemparées face, disent-elles, au manque d’esprit de solidarité des responsables de ces établissements dans les graves circonstances que traverse le pays.

 

Le bureau exécutif de la Ligue régionale des associations des parents d’élèves de la région de Marrakech-Safi a dénoncé cette décision injuste qui, dit-il, dénote un grave manquement patriotique et d’esprit de solidarité chez certains responsables des établissements d’enseignement privé. Dans un communiqué, ladite Ligue souligne qu’elle refuse catégoriquement cette méthode contraire à la loi qui porte atteinte aux droits légitimes des parents d’élèves en tentant de les faire chanter dans cette période critique. D’autant, ajoute la même source, que ces circonstances exceptionnelles exigent de toutes les composantes de la société d’afficher une solidarité inconditionnelle et un patriotisme sincère pour dépasser cette épreuve.


Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du vendredi 17 avril, que la Ligue a appelé le ministère de l’Education nationale ainsi que le gouvernement à procéder à la révision de la loi-cadre 06/00 organisant les rapports entre la direction de l’établissement privé et les familles en tenant compte du droit de l’élève et de son tuteur. Le communiqué appelle le département de tutelle à prendre ses responsabilités en s’opposant à de pareils comportements, en garantissant le droit de l’élève à l’apprentissage et en mettant fin aux pressions faites par certains responsables de ces établissements sur les parents d’élèves. La Ligue demande aux encadrants éducatifs de l’Académie régionale de contrôler l’enseignement à distance dans les établissements privés et de trouver les solutions adéquates pour soutenir les familles affectées par les conséquences économiques de la pandémie de covid-19.