Enseignement: une nouvelle appli, une nouvelle vie pour «Massar» | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Enseignement
© Copyright : DR

Enseignement: une nouvelle appli, une nouvelle vie pour «Massar»

Par Hassan Benadad le 12/02/2020 à 19h42

Kiosque360. Le ministre de l’Education nationale, Saïd Amzazi, a annoncé que son département comptait lancer l’application «Massar Mobile». Les parents pourront s'enquérir, via leurs smartphones, des notes, des absences et des programmes des examens de leurs enfants.

aA

Le ministère de l’Education nationale compte lancer une nouvelle application pour smartphone qui permettra aux parents d’élèves de suivre simultanément le parcours scolaire de leurs enfants. C’est le responsable de ce département, Saïd Amzazi, qui a révélé l'information lors de la séance parlementaire du mardi 11 février. La nouvelle application, précise le ministre, sera accessible à partir du système de gestion scolaire «Massar» et constituera une base de données aussi bien pour les professeurs que pour les parents d’élèves. Ces derniers pourront s’enquérir, via leurs smartphones, des absences de leurs enfants, de leurs notes et de tout ce qui a trait à leur parcours scolaire. 

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du jeudi 13 février, que cette base de données sera alimentée quotidiennement par les professeurs. On pourra y consulter les fiches de présence et d’absence des élèves, ainsi que les programmes des examens, à partir du cahier de correspondances. Le ministre a, toutefois, précisé que l’application «Massar Mobile» était toujours en cours d’expérimentation pour en finaliser la version définitive.

 

Le ministre, rapporte le quotidien Al Massae qui traite le même sujet dans son édition du jeudi 13 février, indique que cette application aidera les parents d’élèves à s’assurer de l’assiduité de leurs enfants. Il a par ailleurs dressé le bilan chiffré du système «Massar» depuis sa création en 2014. Le nombre d’utilisateurs de ce système, affirme-t-il ainsi, a atteint 253.885 personnes, parmi lesquelles on compte 147.075 professeurs. Sans oublier, poursuit le ministre, que ce système a fourni 302.000.000 de notes de contrôle continu et 6,7 millions de bulletins scolaires. Le ministère de l’Education souligne, par ailleurs, que le système électronique de contrôle des données des candidats à l’examen national unifié du baccalauréat (session 2020) est opérationnel depuis le mercredi 12 février. 

 

Les intéressés pourront y accéder à travers le lien du portail électronique du ministère de l’Education nationale. Cette opération, souligne ce département, consiste à fournir des données précises et actualisées qui correspondent à celles figurant dans le dossier de candidature de l’élève et dans les documents officiels au niveau de l’établissement scolaire. Chose qui mettra fin aux erreurs qui ont souvent émaillé les données personnelles des candidats et dont la régularisation s’est avérée difficile, aussi bien pour le candidat que pour la direction de l’établissement.