Le360 Actualités Maroc

ع
Arrestation - menottes
© Copyright : DR

Fès: arrestation d'un septuagénaire pour fratricide

Par Hassan Benadad le 14/01/2022 à 22h17

Kiosque360. Les éléments de la police judiciaire de Fès ont arrêté, en début de semaine, un individu suspecté d’avoir tué son frère avant de mutiler son corps et de le mettre dans un sac plastique. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Al Akhbar.

aA

La police de Fès a arrêté, en début de semaine, un septuagénaire accusé d‘avoir assassiné son frère. Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du week-end (15 et 16 janvier), que le corps de la victime a été découvert dans un sac plastique déposé près de l’oued El Maleh. Les investigations des éléments de la police judiciaire n’ont pas duré longtemps pour élucider ce crime. Le suspect a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête sous la supervision du parquet général.

 

Il a été déféré, mercredi dernier, devant le procureur général du Roi qui l’a poursuivi pour homicide volontaire avant de le présenter au juge d’instruction qui a décidé de le placer en détention provisoire. L’instruction détaillée devait déterminer les causes qui ont poussé le mis en cause à tuer son frère, à mutiler son corps et à tenter de dissimuler les preuves du crime.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte que la DGSN a publié un communiqué indiquant que la police judiciaire de Fès a déféré , mercredi dernier, devant le parquet général, un individu âgé de 70 ans suspecté d’être impliqué dans une affaire d’homicide volontaire et de dissimulation des traces du crime. Les faits remontent au début de la semaine en cours quand les éléments de la police ont été informés de la découverte du cadavre d’un cinquantenaire dans un sac plastique.

 

Les investigations ont permis d’identifier la victime et par la suite d’arrêter le suspect en train de dissimuler les preuves du crime dans la maison où il habitait avec son frère. Toujours selon le communiqué de la DGSN, l’accusé a été placé en garde à vue avant d’être déféré devant le procureur général du Roi qui l’a poursuivi pour homicide volontaire. Le prévenu a été, par la suite, présenté au juge d’instruction qui l’a placé en détention provisoire dans la prison locale en attendant qu’il soit soumis à une enquête plus approfondie.