Le360 Actualités Maroc

ع
cover تعرف على مهام الفرقة الجهوية للمتفجرات بفاس
© Copyright : Ahmed Echakoury / Le360

Fès: la ville se dote d’une «Brigade régionale des artificiers»

Par Ahmed Echakoury le 05/03/2022 à 10h35

Le coup d’envoi a été donné cette semaine à l’entrée en service de la «Brigade régionale des artificiers» rattachée à la préfecture de police de Fès. Reportage.

aA

Cette nouvelle unité, qui compte parmi les brigades de police hautement spécialisées, a été mise en place pour relever le niveau de préparation des services de la sûreté nationale et répondre de manière opérationnelle aux défis sécuritaires et aux menaces liées aux crimes violents et au terrorisme, en particulier.

 

Cette Brigade spécialisée a pour mission d’assurer un appui technique et de terrain aux investigations et enquêtes judiciaires, à travers la détection et l’analyse nécessaire d’objets et de matériaux explosifs, outre la contribution effective et efficiente face à toutes les menaces que représentent les produits explosifs en général.

Vidéo. Casablanca: neutraliser des bombes, c'est le métier de la nouvelle brigade régionale des artificiers

 

Dans une déclaration pour Le360, l’officier de paix de la Brigade régionale des artificiers de Fès, Hicham El Kendoussi, a souligné que la création de cette Brigade s’inscrit dans le cadre de la dynamique de développement et de modernisation visant à renforcer et à doter les nouveaux services et structures de sécurité, d’unités opérationnelles spécialisées, à même de répondre aux enjeux sécuritaires, avec à leur tête les menaces liées au terrorisme et aux crimes violents.

 

D’importants moyens humains et matériels ont été déployés pour ce grand projet, à travers la formation et la qualification des ressources humaines, tout en mettant à leur disposition les moyens matériels et techniques nécessaires à même de leur permettre d’accomplir leurs missions dans les meilleures conditions, a-t-il ajouté.

 

La «Brigade régionale des artificiers» de Fès s’ajoute à cinq autres, créées durant les trois dernières années, à Laâyoune, Marrakech, Oujda, Casablanca et Tanger. Elle a été équipée de moyens logistiques dotés d’une technologie de dernière génération comprenant notamment des robots et du matériel très développé pour détecter et neutraliser les explosifs à distance.