Grave pénurie d'anesthésistes et de spécialistes en réanimation, l’autre plaie du système de santé marocain | www.le360.ma

ع
Anesthésistes
© Copyright : DR

Grave pénurie d'anesthésistes et de spécialistes en réanimation, l’autre plaie du système de santé marocain

Par Maya Zidoune le 19/11/2019 à 21h57

Kiosque360. Le nombre de spécialistes en réanimation et en anesthésie ne dépasse guère les 300 dans tout le pays, selon une étude de terrain établie récemment.

aA

300: c’est en tout et pour tout le nombre de spécialistes en réanimation et en anesthésie au Maroc, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison de ce mercredi 20 novembre, citant une étude de terrain établie récemment. Il y a donc un médecin, dans l’une ou l’autre spécialité, pour pas moins de 100.000 patients, secteurs public et privé confondus. 

 

Un communiqué de la Fédération nationale des médecins anesthésistes et réanimateurs indique à ce titre qu’il faut, au minimum, 6 spécialistes pour 100.000 personnes. La perspective étant, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’atteindre 20 spécialistes pour 100.000 patients potentiels à l’horizon 2030. «On en est très loin», s’indigne Al Ahdath Al Maghribia.

 

A préciser que les médecins anesthésistes et réanimateurs n’oeuvrent pas uniquement dans le cadre des opérations chirurgicales, mais également dans les services de réanimations et d’urgences des différents hôpitaux et cliniques du royaume. 

 

Encore plus alarmant, 70% de ces spécialistes se concentrent sur l’axe Casablanca-Rabat, où l'on dénombre 3 médecins anesthésistes et réanimateurs pour 100.000 citoyens, contre 0,4% pour 100.000 dans le reste du pays. Et même sur l'axe Casa-Rabat, le minimum exigé par l’OMS n’est pas rempli. 

 

La conséquence de cette véritable pénurie est le haut niveau de pénibilité et de stress de ces ressources humaines, au vu de la grande demande. Au risque de leur propre santé et d'éventuelles erreurs médicales.