Grève des employés d'Autoroutes du Maroc jusqu'à mardi | www.le360.ma

ع
autoroute 3
© Copyright : DR

Grève des employés d'Autoroutes du Maroc jusqu'à mardi

Par Imane Azmi le 20/11/2016 à 20h04

Sur l'autoroute, un embouteillage monstre bouchait l'entrée de Casablanca, ce 20 novembre, au niveau du péage de Bouznika. Les employés d'Autoroutes du Maroc (ADM) ont quitté leurs postes et leurs cabines. Que se passe-il?

aA

Dimanche noir pour les usagers d’Autoroute du Maroc (ADM), notamment à l’entrée de Casablanca, du côté de Bouznika. Le Syndicat national des employés des centres d'exploitations ont lancé une opération de débrayage de 48 heures.

 

"De ce dimanche 20 au mardi 22 novembre, à 14 heures; heure à laquelle nous réintégrerons nos postes. Mais lundi, nous organisons un sit in à Hay Ryad à Rabat devant le siège de l’entreprise", explique à Le360, Adellatif Soutih, secrétaire général syndical.

 

Toujours est-il que les automobilistes ont perdu patience et que certains d’entre eux ont même tenté de soulever les barrières au passage des péages. "Nous tenons à préciser que nous avons quitté nos cabines. ADM et les autorités ont géré les passages aux points de péage. Nous ne voulons pas prendre cette responsabilité", indique-t-il.

 

De même source, nous apprenons que les négociations avec la direction générale sont au point mort. Les employés ont notifié leur mouvement de grève, le 17 novembre dernier.

 

"Nous menons des pourparlers depuis deux ans pour l’intégration de certains employés. Le 23 juin dernier, nous sommes finalement arrivés à un accord. Et nous avons élaboré une convention collective", raconte Adellatif Soutih.

 

Et de poursuivre: "mais depuis, la direction générale est revenue sur sa décision et refuse les engagements pris dans le cadre de cette convention collective".

 

Il souligne par ailleurs, "ADM avance des raisons d’ordre financier mais nous sommes prêts à faire des concessions dans ce sens".